Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Havane, 17 février (Prensa Latina) Les mesures restrictives prises par les États-Unis à l’encontre de Cuba empêchent l’arrivée sur l’île d’intrants de santé publique, a signalé hier la directrice des importations de MediCuba S.A., Solainy Fajardo.


Dans une interview publiée ce dimanche par le journal Juventud Rebelde, elle ajoute que le fait de devoir acheter sur des marchés lointains de manière obligatoire et devoir face à la hausse des prix d’importation de médicaments et d’autres produits est dû à un comportement significativement agressif (de la part des États-Unis).

La liste des produits concernés comprend notamment des réactifs, du matériel médical, du matériel jetable, des équipements et des pièces détachées, un problème qui devient quotidien pour des entités telles que la Société d’importation et d’exportation de produits médicaux du Ministère de la Santé Publique, MediCuba.

Le journal cubain signale que les autorités déploient des efforts considérables pour fournir les intrants nécessaires au traitement des maladies cardiaques, par exemple.

Fajardo souligne que le blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis est affiné chaque année par de nouvelles proclamations présidentielles et des mesures législatives.

La spécialiste insiste sur le fait que les restrictions, loin de perdre de leur force, sont comme des murs qui grandissent avec le temps.

Les produits qui peuvent être autorisés à acquérir par Cuba doivent satisfaire aux exigences de contrôle et de classification établies par les Réglementations de l’Administration des exportations du Département du Commerce des États-Unis.

Outre le fait que la vente de technologies de pointe pour le secteur de la santé n’est pas autorisée, les États-Unis ne délivrent les licences que s’ils sont en mesure de contrôler et de vérifier l’utilisation effective du produit dans le but pour lequel il a été autorisé.

Par ailleurs, les ventes de produits destinés au secteur de la santé nécessitent une licence spécifique, avec une durée limitée et des conditions particulières.

Fajardo explique qu’en raison du blocus, Cuba ne peut pas les acheter directement à des fournisseurs nord-américains et doit donc s’adresser à des tiers. Cela rend le produit et son fret plus chers et complique toute transaction commerciale avec certaines banques.

Acheter sur des marchés lointains et faire face à la hausse des prix d’importation de médicaments, réactifs, instruments médicaux, matériel jetable et pièces de rechange devient le quotidien de ceux qui veillent à la santé.

peo/acl/rfc

source ; http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883461:les-etats-unis-empechent-larrivee-de-fournitures-medicales-a-cuba&opcion=pl-ver-noticia&catid=89&Itemid=101

Tag(s) : #Blocus, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :