Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Evo Morales présente l'équipe pour sa défense
 
Buenos Aires, 2 janvier (Prensa latina) Le président constitutionnel de la Bolivie, Evo Morales, a présenté aujourd'hui une équipe de juristes qui le conseillera et assumera vraisemblablement sa défense face aux accusations des putschistes de son pays.

Les avocats Raúl Zaffaroni et Gustavo Ferreyra font partie de l'équipe juridique qui prendra en charge la défense et les conseils du président bolivien avant les accusations du gouvernement putschiste installé à La Paz, en Bolivie, après le 10 novembre.

Les avocats soutiennent que le gouvernement bolivien de facto ignore le système juridique mondial en violant les règles fondamentales du droit international en harcelant les ambassades.

Selon Zaffaroni, ils n'ont jusqu'à présent reçu aucune demande d'extradition contre le dirigeant bolivien et n'ont connaissance que des mandats d'arrêt délivrés par les procureurs pour le crime de sédition, dont la nature politique ne permet pas de demander l'extradition.

Le président constitutionnel bolivien a déclaré lors de la conférence de presse que les accusations de sédition portées contre lui sont pour avoir dénoncé le coup d'Etat et les abus du gouvernement de facto, " celui qui proteste contre le gouvernement de facto est séditieux ", a-t-il dit.

Pour leur part, les juristes ont déclaré que la Bolivie n'est pas un État constitutionnel, car il n'y a pas de force réglementée. Jusqu'à présent, on ne sait pas si l'autorité de fait domine l'administration et le territoire, de sorte que son gouvernement est basé sur l'utilisation de la force brute, une situation jamais vue auparavant dans la région.

Ils ont également souligné que l'autorité compétente, l'Assemblée législative plurinationale de Bolivie, n'avait ni accepté ni rejeté la démission de Morales et que, par conséquent, sur le plan constitutionnel, il continuait à être le président de l'État plurinational.

D'autre part, une interview d'Andrónico Rodríguez publiée par le site thegrayzone.com affirme que les Boliviens ne considèrent pas qu'il y aura de la transparence dans les élections qui seront convoquées par le gouvernement putschiste présidé par Jeanine Añez.

Rodriguez, considéré comme un candidat fort pour diriger le Mouvement vers le Socialisme (MAS) lors de ces élections, a déclaré que compte tenu de ce problème, nous demandons des observateurs internationaux et aussi une commission électorale de l'Union européenne et d'autres organisations crédibles.

acl/lb

source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=331484&SEO=evo-morales-presenta-equipo-para-su-defensa

Tag(s) : #Evo, #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :