Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lula : La lutte au Brésil ne s'est pas terminée avec ma libération
Brasilia, 17 novembre (Prensa Latina) L'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva a déclaré aujourd'hui à Recife, capitale de l'État du Pernambouc, dans le nord-est du pays, que la lutte au Brésil ne s'était pas terminée avec sa libération après 580 jours de prison politique.

La lutte sera de libérer la nation de cette bande de miliciens qui ont pris le pouvoir dans le pays, a déclaré l'ancien dirigeant ouvrier au festival de Lula Libre, en référence claire au gouvernement de Jair Bolsonaro qui établit des politiques d'attaques contre les droits sociaux de la population et l'isolement des États du nord-est.

Dans un discours plein de gratitude envers les personnes qui l'ont soutenu dans la Veillée de Lula Libre et à travers les comités répartis dans tout le pays, l'ancien dirigeant ouvrier a médité les gens du nord-est dans le spectacle pour lui rendre hommage et demander justice.

Le Nord-Est est un exportateur de dignité ", a déclaré l'ancien syndicaliste, qui a rappelé qu'avant ses huit années au pouvoir, les peuples de la région ne bénéficiaient pas de politiques d'inclusion sur le marché du travail, l'éducation et la santé, entre autres.

Nous voulons être traités sur un pied d'égalité. Nous ne sommes pas des parias de la société ", a déclaré le fondateur du Parti des travailleurs, qui s'est également dit " très fier d'avoir créé l'Université fédérale d'ABC (Ufabc), " où la première inscription a été faite par une femme du nord-est dans un cours de génie.

Dans une autre partie de son discours, Lula a de nouveau critiqué l'ancien juge et ministre de la Justice, Sérgio Moro, le procureur de l'opération Lava Jato Deltan Dallagnol, Bolsonaro et TV Globo, qui travaillent " à détruire l'espoir dans le pays en nourrissant la haine et les milices ".

Selon les organisateurs, ce premier festival de Lula Libre, après la libération de l'ancien président le 8 novembre dernier, a réuni plus de 200 000 personnes.

L'événement, au cours duquel des dizaines de chanteurs et de groupes de musique populaire et folklorique se sont produits, est devenu une marque de la lutte pour la justice de Lula, connue dans tout le pays.

Comme sous la dictature, toutes les éditions du festival ont apporté la musique comme forme de résistance et de politisation dans la lutte pour la liberté de l'ancien président, emprisonné depuis le 7 avril 2018 dans la Surintendance de la police fédérale de la ville de Curitiba, au sud du pays.

dsa/ocs
source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=321708&SEO=lula-la-lucha-en-brasil-no-acabo-con-mi-libertad

Tag(s) : #Lula, #brésil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :