Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Berlin, le 20 novembre (Prensa Latina) Le Comité fédéral du Parti de gauche en Allemagne a condamné aujourd'hui le coup d'Etat en Bolivie et exprimé sa solidarité avec le gouvernement légitime du Président Evo Morales.

Nous condamnons la violence de la police, de l'armée et de la mafia de droite contre la population indigène, les membres du Mouvement vers le socialisme (MAS), le parlement, le gouvernement et d'autres représentants", a déclaré un communiqué publié sur Internet.

Selon les socialistes allemands, l'une des raisons du soulèvement est le contrôle des matières premières boliviennes, principalement le lithium, que l'État a alloué à la redistribution sociale en faveur des pauvres pendant le mandat de 14 ans de Morales.

Une deuxième raison décisive est la haine raciste de l'ancienne élite", ajoute le texte.

Pour eux, même après plus d'une décennie de changements, il est toujours inacceptable qu'Evo Morales ait non seulement donné une dignité culturelle à la majorité indigène, mais leur ait également donné un pouvoir de décision politique dans les institutions de l'Etat, ont souligné les socialistes allemands.

Pendant ce temps, le Premier ministre du Land de Thuringe, Bodo Ramelow, a critiqué le " silence assourdissant du monde occidental " après le coup d'État en Bolivie.

Ils disent que l'ancien président n'était pas démocratique, mais maintenant ils tirent sur la population, a dit Ramelow : Cela n'est pas compatible avec ma compréhension de la primauté du droit ", a-t-il dit.

L'ancien ministre fédéral des Finances Oskar Lafontaine a critiqué la couverture médiatique allemande des événements en Bolivie.

Aujourd'hui, nous pouvons à nouveau voir dans quelle mesure la propagande américaine influence les rédactions des journaux et des stations de radio en Allemagne", a-t-il souligné.

Depuis la chute de Salvador Allende au Chili en 1973, il faut savoir que l'oligarchie criminelle américaine procède selon le principe suivant : " Tant que nous pourrons piller les matières premières des pays sud-américains et en vivre, nous tolérerons tous les régimes, aussi démocratiques et cruels soient-ils " a-t-il ajouté.

Dès qu'un gouvernement, comme celui d'Evo Morales en Bolivie, nationalise les matières premières du pays pour financer des programmes sociaux pour la population, il doit partir.

Selon le politicien, le gouvernement fédéral allemand soutient la politique étrangère néfaste des États-Unis.

Il faut s'attendre à ce que le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, après avoir serré la main du président brésilien Jair Bolsonaro et du président vénézuélien autoproclamé Juan Guaidó, courtise bientôt la présidente bolivienne autoproclamée Jeanine Áñez, a-t-il déclaré.

mgt/jcd/hcn

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=322382&SEO=socialistas-alemanes-reafirman-solidaridad-con-bolivia

Tag(s) : #DieLinke, #Bolivie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :