Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

"Personne ne peut croire les déclarations de Moreno, parce que son attitude est vraiment folle."
08/10/2019

Daniel Liendo
L'ancien président de l'Equateur, Rafael Correa, dans une interview à la chaîne d'information RT, a exprimé son point de vue sur la situation en Equateur, un pays qui subit une intense vague de protestations contre le gouvernement de Lenín Moreno, suite à l'approbation d'une série de mesures économiques qui pourraient conduire à une réduction notoire des droits du secteur des travailleurs.

En outre, l'ex-président a pu répondre aux accusations que Moreno a portées contre lui et contre le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro, en assurant que les deux sont derrière les manifestations et les émeutes, qui n'ont cessé depuis la semaine dernière.

Correa a souligné que les déclarations du président équatorien sont " un signe de l'aliénation de Moreno par rapport à l'ensemble de son gouvernement " et lui a reproché de lui reprocher constamment " la mauvaise gestion économique, la croissance de l'insécurité et l'échec de toutes ses politiques. En tout cas, Correa fait remarquer que "plus personne ne peut croire" les déclarations de Moreno, parce que son attitude "est vraiment folle".

Qui vole la démocratie ?

"Ils disent que nous sommes des putschistes et que nous voulons déstabiliser le gouvernement", a dénoncé Correa, qui est convaincu que "les putschistes ont été eux, qu'ils ont violé la Constitution autant de fois qu'ils le voulaient.

L'ancien président soutenait que ses adversaires politiques " ne s'intéressent pas à la démocratie : ils veulent continuer à contrôler le pouvoir, à contrôler le peuple équatorien " afin d'appliquer des politiques " qui nuisent aux grandes majorités, mais qui profitent à leurs entreprises ". "Ce sont eux qui ont volé la démocratie, a-t-il dit.

Correa a indiqué une "solution constitutionnelle" à cette situation, et à son avis, il ne s'agit nul autre que "d'anticiper les élections et de permettre au peuple de voter". "C'est ainsi que les conflits sont résolus dans une démocratie : aux urnes", a insisté l'ancien président.

L'ancien président a commenté la manière dont les médias hégémoniques racontent ce qui s'est passé en Equateur, auquel il a ajouté que "le comportement de ces médias est honteux. C'est obscène comme ils cachent la répression. Le pays souffre d'une énorme agitation et ils continuent à jouer des feuilletons et des dessins animés.

Les accusations de Moreno

Plus précisément, Moreno avait déclaré textuellement que "le satrape Maduro a activé avec Correa son plan de déstabilisation", et décrit à la fois les politiciens comme "corrompus" et ceux qui échappent à la justice. "Ce sont eux qui sont à l'origine de cette tentative de coup d'État ", a déclaré le président, soulignant que les personnes qui incitent à la violence sont en fait " des individus extérieurs payés et organisés.

Moreno a également annoncé le déménagement du siège du gouvernement de la capitale, Quito. "J'ai déménagé dans la ville de Guayaquil et j'ai déplacé le siège du gouvernement dans cette ville bien-aimée, conformément aux pouvoirs constitutionnels qui m'incombent, a dit le président.

Le pacte avec le FMI est une pure histoire

Correa a également accusé l'exécutif de Moreno de mentir sur le montant de sa dette pour justifier un pacte avec le FMI - d'où proviennent les mesures controversées qu'ils tentent d'imposer à la population - qui n'était pas nécessaire.

"Ce n'est qu'une histoire", dit l'ancien président, dénonçant que ses rivaux politiques "ont dès le début trahi le programme économique" pour tenter "d'imposer le néolibéralisme" et ainsi satisfaire les groupes de pouvoir qui soutiennent Moreno.

Ces groupes recherchaient le néolibéralisme, " chacun pour soi ", et minimisaient l'État ", dit Correa, qui regrette que l'Équateur soit  soumis à des mesures économiques aussi sévères " depuis 14 ans.

MippCI Digital Press / Daniel Liendo / RT
source :  http://www.minci.gob.ve/correa-nadie-puede-creer-afirmaciones-de-moreno-porque-su-actitud-ya-es-realmente-de-locura/

Tag(s) : #equateur, #Correa

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :