Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Le président cubain appelle à l'unité de Mnoal et condamne le blocus des États-Unis (+Photo)
Photos : @CubaMINREX
Par Antonio Rondón García Envoyé spécial

Bakou, 25 octobre (Presse latine) Le président cubain Miguel Diaz-Canel Bermudez a appelé aujourd'hui à l'unité pour renforcer le Mouvement des pays non alignés (Mnoal) et a dénoncé le renforcement du siège des États-Unis contre son pays en intervenant au XVIIIe Sommet de l'organisation.


Díaz-Canel Bermúdez a proposé que les participants à l'événement de Mnoal s'alignent, mais seulement autour de notre consensus : Non à la guerre, oui à la paix, non à l'hégémonie, oui au multilatéralisme, non aux ingérences, oui à la souveraineté, a-t-il déclaré.

En outre, le chef de l'État cubain a défendu un alignement pour le non à l'exclusion, et oui à l'inclusion, pas à la haine, oui à la solidarité, non au contrôle du monde parmi les puissants, oui à la véritable liberté et démocratisation de l'ONU et aux relations internationales.

Seule l'unité peut nous sauver, a dit le dirigeant cubain, qui a rappelé qu'il était arrivé à Bakou après avoir parcouru plus de 11 300 kilomètres, brisant le blocus qui s'est brutalement intensifié ces derniers mois.

Les graves défis actuels nous obligent à reprendre le rôle qui, comme le mouvement qui rassemble la majorité de la planète, correspond aux Non-Alignés sur la scène internationale", a déclaré le président.

Face au mépris ouvert des États-Unis et d'autres gouvernements pour les revendications justes des nations du Sud ; face à la politisation obscène des droits de l'homme et au non-respect flagrant du droit des peuples à décider de leurs systèmes politiques, socioéconomiques et culturels, d'autres peuvent rester indifférents. Ce n'est pas le cas, a commenté l'homme d'État cubain.

Le président a remercié le Mouvement des pays non alignés pour sa position historique de condamnation et de rejet du blocus de plus de cinq décennies contre notre pays et de la loi Helms-Burton, qui a un caractère extraterritorial marqué.

Une telle politique criminelle est le principal obstacle à notre développement, mais elle est aussi l'expression du mépris de la grande puissance pour les droits de l'homme des Cubains, le droit international et le libre-échange, a déclaré le président lors de la session plénière du Mnoal.

Contre toute logique humaine de coexistence dans le respect des différences, le blocus se resserre chaque jour. Il ne se passe pas une semaine sans l'annonce de nouvelles mesures pour étrangler notre économie, a dénoncé le chef de l'Etat des Caraïbes.

Comme les pirates d'autres temps, l'actuel gouvernement américain a étendu sa politique d'encerclement à la mer, persécutant et sanctionnant les compagnies de fureur, les navires et les compagnies maritimes qui participent au transport du carburant vers Cuba, a déclaré le dirigeant de l'île.

Nous ne céderons pas aux menaces et aux pressions et nous n'abandonnerons pas notre détermination à progresser dans notre projet d'édification d'une nation prospère et durable. Plus prospère et plus durable, tout en étant plus libre, indépendant, socialiste et souverain, a souligné le président.

rgh/to

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=315521&SEO=presidente-de-cuba-pide-unidad-del-mnoal-y-condena-bloqueo-de-ee.uu.-foto

Tag(s) : #Cuba, #MNOAL, #HelmsBurton

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :