Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Parti de la Gauche Européenne considère l'application de l'état d'urgence en Equateur, une décision prise contre le peuple équatorien après le succès de la grève nationale et des fortes mobilisations populaires de protestation contre la réforme du marché du travail convenue avec le FMI, comme une autre forme de violence et d'action antidémocratique.

Ces réformes impliquent, entre autres mesures, une réduction des salaires des employés publics de 20%, le début de la privatisation des retraites et une réforme du travail qui entraînera des conditions de travail extrêmement précaires.

L'application de l'état d'exception dans l'Équateur suit le modèle de l'action traditionnelle de la droite dans ce pays contre les protestations populaires légitimes, laissant libre cours au virage néolibérale et à la droite de Lénine Moreno, une fois encore ne respectant pas le programme électoral avec lequel il se présente, trahissant son engagement avec ses électeurs et avec le président sortant Rafael Correa.
Nous considérons que cette mesure est absolument erronée et disproportionnée, typique des gouvernements néolibéraux, dictatoriaux et autoritaires, et suppose en fait la criminalisation de la protestation sociale, la militarisation du pays, la limitation du droit démocratique et citoyen de réunion et de manifestation, et même la censure préalable des médias pour le gouvernement.

Nous dénonçons la répression en Equateur injustifiée et généralisée, avec des journalistes attaqués, des manifestations violemment dispersées et des centaines de personnes détenues, en même temps que nous exprimons tout notre soutien et notre solidarité au peuple équatorien dans sa lutte pour ses droits démocratiques et contre les politiques antipopulaires et antisociales adoptées par Moreno et le FMI.

 

source :  https://www.european-left.org/el-on-the-state-on-emergency-declared-in-ecuador/

Tag(s) : #PGE, #Equateur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :