Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le chancelier Arreaza : les peuples de notre Amérique ont toujours réagi aux recettes sauvages du FMI
Écrit par Enio Melean le 09/10/2019. Publié dans Actualités

En référence à la situation politique actuelle du peuple frère de l'Equateur, le ministre du Pouvoir populaire pour les Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a rappelé mercredi, par un message sur son compte Twitter @jaarreaza, que le Venezuela a surmonté avec la révolution bolivarienne, l'obscurité néolibérale héritée des gouvernements de Jaime Lusinchi, Carlos Andrés Pérez et Rafael Caldera, entre les années 80 et 90 du dernier siècle.


"Au Venezuela, nous avons souffert de la nuit néolibérale à la fin des années 80 et au début des années 90. En tant que peuple uni, nous l'avons surmonté. Dans Notre Amérique, les peuples ont toujours réagi aux recettes sauvages du FMI. Se soustraire à cette réalité est une irresponsabilité inacceptable", a écrit le ministre des Affaires étrangères de la République bolivarienne du Venezuela.

Le message du Ministre vénézuélien des affaires étrangères complète la déclaration du Président Nicolás Maduro, qui a exhorté son homologue équatorien : "Si vous, M. Lenin Moreno, voulez voir la réalité, remettez ce paquet économique et entamez le dialogue avec le peuple équatorien, avec la classe ouvrière, avec les peuples indigènes.

Le paquet néolibéral imposé au peuple vénézuélien par Carlos Andrés Pérez, en 1989, pour répondre aux exigences assumées à la suite d'un prêt accordé par le Fonds monétaire international (FMI), a généré une augmentation exagérée du coût des services de base et de la nourriture et a motivé l'explosion sociale dite "El Caracazo" (le Caracazo).

Cela a été suivi par la crise bancaire (1994) générée dans le deuxième gouvernement de Rafael Caldera (1993-1998) et son programme économique Agenda Venezuela, qui a été caractérisé par des dévaluations croissantes, la libération du régime de change, la valeur de la monnaie étrangère établie par le marché, la fuite des capitaux par concept d'aide financière accordée par l'État aux banques et, en général, un grave déséquilibre de l'économie nationale.

Lorsque le commandant Hugo Chávez est arrivé au pouvoir en 1999, toutes ces mesures impopulaires ont été annulées et des progrès ont été réalisés dans la distribution juste et équitable des richesses pétrolières et dans l'application de programmes de protection sociale pour le peuple, ce qui a permis de créer un climat de stabilité et de paix qui soutient l'administration du président Maduro, malgré le blocus et les mesures coercitives unilatérales imposées par le gouvernement américain.

 

source :  http://mppre.gob.ve/2019/10/09/canciller-reaccion-pueblo-fmi/

Tag(s) : #Venezuela, #equateur, #FMI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :