Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alerte sur le chaos que provoque le candidat de l'opposition en Bolivie
La Paz, 21 octobre (Prensa Latina) Le candidat de l'opposition de la Comunidad Ciudadana, Carlos Mesa, veut provoquer le chaos et une confrontation entre Boliviens, comme ce fut le cas à El Alto en 2003, a déclaré aujourd'hui la photographe Natalia Ruiz dans l'ancien hôtel Radisson.

L'opposition veut opposer les  Boliviens d'un côté et de l'autre, mais elle ne cherche en aucun cas une solution, alors que le décompte des voix en est encore à la phase préliminaire ", a-t-elle déclaré à Prensa Latina dans la salle plénière du Tribunal électoral suprême, qui compte les bulletins déposés lors des élections générales du 20 octobre.

Le dialogue a été momentanément interrompu par une retraite dans la salle pour éviter l'effet des gaz lacrymogènes utilisés par la police pour chasser les partisans extrémistes de la Comunidad Ciudadana (CC).

C'était un groupe violent qui, tout près de l'entrée de l'hôtel, criait, mort à Evo ! et avec des pierres, ils ont blessé un des membres du cordon policier à un œil pour tenter de pénétrer dans le bâtiment ; un autre membre d'une équipe de télévision a également été légèrement blessé.

Une fois le calme revenu dans le hall de l'hôtel Real Plaza, Ruiz a rappelé à cette agence de presse que l'objectif de Mesa est de créer le chaos comme cela se produit dans d'autres pays de la région, frappés par le néolibéralisme, et a rappelé sa responsabilité quand il était vice-président de Gonzalo Sánchez de Lozada dans le massacre du Alto, qui a fait 67 morts et plus de 400 blessés.

Le candidat à la présidence de CC, quant à lui, a connu aujourd'hui une contradiction en annonçant qu'il ne reconnaîtra pas les résultats de la Transmission des résultats électoraux préliminaires (TREP), qui ratifie la victoire du président et candidat du Mouvement pour le socialisme (MAS), Evo Morales, lors du premier tour.

Avec 100% des votes du TREP, nous aurons clairement établi qu'il n'y a aucune possibilité d'un second tour", a déclaré Mesa lundi, après avoir admis que près de 70% desvotes manquants proviennent de la zone rurale, le bastion du MAS, en coïncidence avec le rapport des résultats préliminaires du TSE.

Par contre, une fois que le TREP a mis à jour ses résultats aujourd'hui avec un avantage de 10 points pour Morales et plus de 40 unités de pourcentage accumulées, le candidat est revenu sur cet instrument.

Dans ce contexte, Mesa a appelé à une résistance " démocratique ", coïncidant avec des actions violentes contre les bâtiments des organes électoraux dans plusieurs départements du pays, y compris l'incendie du siège du tribunal départemental à Potosi.

Un fort cordon policier à La Paz empêche des affrontements plus violents à l'extérieur de l'hôtel Real Plaza entre les partisans de Mesa et ceux du MAS, qui exigent le respect du vote des paysans.

lb/jpm

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=314629&SEO=alertan-sobre-caos-que-candidato-opositor-provoca-en-bolivia

Tag(s) : #Bolivie, #Elections

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :