Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'État cubain maintient sa volonté de continuer à progresser dans le domaine de l'accès aux TIC et de leur utilisation massive. Photo: Julio Martinez

Le Forum des affaires dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (TIC) entre Cuba et les États-Unis ratifie la volonté de l'État cubain de poursuivre les progrès en matière d'accès et d'utilisation massive des TIC, et la possibilité de réaliser des projets bilatéraux, sur la base du respect de la Charte des Nations Unies et du Droit international.

L'événement s'est déroulé à l'Hôtel National, avec pour but de continuer à développer des projets d'intérêt mutuel et d'échange sur les défis présents et futurs dans ce secteur.

La cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de Ruben Ramos Arrieta, vice-président de la Chambre de commerce de Cuba, Ernesto Rodriguez Hernandez, vice-ministre des Communications, Mayra Arevich Marin, présidente exécutive de l’Entreprises des télécommunications de Cuba S.A. (Etecsa) ; et des représentants d'entreprises de télécommunications étasuniennes telles que S3, C&W Networks, Liberty Latin America, Akerman et Transfer To.

« Nous avons échangé sur l'état d'avancement du processus d'informatisation de la société cubaine », a déclaré Arevich Marin. En outre, nous avons rappelé les dommages causés à cet égard par le blocus économique, commercial et financier exercé par les États-Unis contre Cuba avec l’entrée en vigueur du Titre III de la Loi Helms-Burton, ainsi que par le « Groupe de travail » sur l'Internet pour Cuba ou « Cuba Internet Task Force », qui cherche à saboter les efforts d'Etecsa en matière d’informatisation du pays.

« Malgré ces obstacles, nous continuons à travailler au développement de l'infrastructure pour nous assurer que d'autres organismes nationaux puissent mettre en place des services et des plateformes pour assurer un meilleur bien-être de la population et les progrès de l'économie », a déclaré la présidente d'Etecsa.

Pour sa part, Eduardo Gandarilla, vice-président des ventes et du marketing de C&W Networks, a signalé que « l'objectif principal est de poursuivre la coopération existante entre cette entreprise et Etecsa. Le défi que nous devons relever est d'utiliser les TIC pour le développement. Tel est l’objectif d’Etecsa avec le développement de l'infrastructure des télécommunications dans le pays ».

EN CHIFFRES

10
accords en vigueur avec des entreprises des États-Unis.

Plus de 60 143 000
dollars : Les dommages causés à Etecsa par le blocus imposé par les États-Unis à Cuba.

6 millions
de Cubains ont accès à Internet.

5 millions
de lignes téléphoniques cellulaires à l’échelle nationale, dont plus de 2 millions avec accès à Internet.

Sources : Ministère des Relations extérieures et ministère des Communications de Cuba

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :