Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le COSI met en garde contre la présence de forces mercenaires qui menacent les droits de l'homme et la paix au Venezuela
Écrit par Patricia Martínez le 09/09/2019. Publié dans Actualités

Dans le cadre de la 42ème session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (ONU), à Genève, un dialogue interactif a eu lieu lundi avec l'intervention du Secrétaire général du Comité de solidarité internationale (COSI), Gabriel Aguirre, et de la délégation de la République bolivarienne du Venezuela, qui a mis en garde contre la présence des forces mercenaires et paramilitaires dont le but est de déstabiliser la paix au Venezuela.

Le secrétaire général du COSI a souligné que " en 2019, les autorités nationales et les organisations de défense des droits humains ont dénoncé la présence de forces mercenaires responsables de graves violations des droits humains. Ces événements se sont déroulés le 23 février avec la tentative d'entrer dans l'" aide humanitaire " en collusion avec l'opposition du pays et, le 30 avril dernier, par la mobilisation de troupes et de mercenaires dans la tentative d'insurrection de l'opposition.

Dans le même temps, Aguirre a demandé au Conseil d'enquêter sur la présence de ces groupes de mercenaires. "Avec nos travaux sur l'utilisation de mercenaires, nous voulons attirer l'attention du Conseil sur l'absence d'autres informations concernant ce problème au Venezuela, qui représente aujourd'hui une menace manifeste pour les droits de l'homme et la paix dans ce pays.

A cet égard, il a souligné qu'"en juin dernier, différentes agences de presse internationales ont publié des preuves montrant que l'agence internationale de sécurité militaire Blackwater forme une armée de mercenaires de près de 4 000 hommes, dont des groupes paramilitaires en Colombie".

De même, le Secrétaire général du COSI a exhorté ce groupe de travail à lancer une enquête exhaustive sur le sujet, afin de présenter les résultats au Conseil.

De même, la délégation vénézuélienne auprès de l'ONU a rappelé que " le 31 août dernier, le gouvernement bolivarien a dénoncé avec des preuves fiables la formation de paramilitaires sur le territoire colombien, en vue de commettre des actes terroristes au Venezuela, dont le but serait de renverser le gouvernement légitime du président, Nicolás Maduro ".

La représentation nationale a rappelé que le Président Maduro avait récemment déclaré une alerte orange à la frontière avec la Colombie en raison de la menace qui pèse sur notre pays.

Enfin, le Venezuela regrette le retour imminent de la violence en Colombie, qu'il entend encourager contre le peuple vénézuélien pour promouvoir la déstabilisation du pays.

source :  http://mppre.gob.ve/2019/09/09/cosi-alerta-presencia-de-fuerzas-mercenarias/

Tag(s) : #Venezuela, #COSI, #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :