Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba condamne lors de la réunion du Mouvement des non-alignés la recrudescence de la politique hostile des États-Unis.
 
Photo : Twitter/@BrunoRguezP Nations Unies, 26 septembre (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a condamné aujourd'hui, lors de la réunion du Mouvement des non-alignés (Mnoal), l'intensification de la politique hostile des Etats-Unis contre l'île.

Washington a renforcé son hostilité ouverte dans sa tentative ratée de détruire la révolution cubaine par l'asphyxie économique de notre peuple, a-t-il dit dans cette enceinte.

Ces mesures comprennent des mesures non conventionnelles contre l'approvisionnement en carburant de l'île et l'application extraterritoriale accrue du blocus, a-t-il poursuivi.

Cela constitue, a-t-il ajouté, une atteinte au droit international, à la souveraineté de Cuba et à celle de tous les États, et constitue le principal obstacle au développement de mon pays.

De la même manière, a-t-il dit, il s'agit d'une violation massive, flagrante et systématique des droits de l'homme.

Le chancelier a rejeté l'activation de la loi Helms-Burton qui, a-t-il dit, est le principal instrument politique illégal de l'agressivité des États-Unis et viole les normes et principes internationalement reconnus.

Comme il l'a expliqué, ce mécanisme a une prétention extraterritoriale marquée en soumettant les citoyens et les institutions de pays tiers à la juridiction des tribunaux américains, ce qui est une aberration juridique.

Nous vivons des moments où les relations d'amitié, de solidarité et de coopération entre nos peuples et nos gouvernements doivent être renforcées, où nous devons défendre avant tout l'unité du Mnoal, fondée sur le respect de notre diversité.

Cuba s'oppose également à l'imposition de sanctions unilatérales et injustes contre la République populaire démocratique de Corée et à l'ingérence extérieure dans ses affaires, a dit M. Rodriguez.

Il s'est également félicité du processus de rapprochement et de dialogue intercoréen, " qui constitue la voie vers une paix, une réconciliation et une stabilité durables dans cette région ".

Le chancelier a réitéré sa solidarité avec le peuple et le gouvernement syrien, qui souffre depuis huit ans d'une guerre sanglante qui a coûté de nombreuses vies.

Il a également évoqué le fait que le conflit israélo-palestinien exige une solution globale, juste et durable qui permette au peuple d'exercer son droit à l'autodétermination.

Les Palestiniens doivent avoir un État indépendant et souverain, avec les frontières d'avant 1967 et Jérusalem-Est comme capitale, a-t-il souligné.

C'est pourquoi, a-t-il ajouté, nous rejetons le "pacte du siècle", élaboré par le gouvernement des États-Unis, dans lequel la solution universellement acceptée de deux États est inconnue.

Les décisions unilatérales de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et le Golan syrien occupé comme faisant partie du territoire de ce pays aggravent la situation, a-t-il dit.

Tous les États doivent cesser d'exercer des pressions et des actions contre d'autres pays, a souligné le ministre cubain des Affaires étrangères, mais les mesures coercitives unilatérales - bien qu'elles soient contraires au droit international - sont de plus en plus valables.

mgt/ifb

source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=308428&SEO=cuba-condena-en-el-mnoal-recrudecimiento-de-politica-hostil-de-ee.uu.

Tag(s) : #Cuba, #MNOAL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :