Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bogota, 3 septembre (Prensalatina) Au cours des 35 premiers jours de la campagne électorale en Colombie, 24 actes de violence politique ont été enregistrés, a aujourd’hui souligné une source spécialisée, et ce à moins de deux mois des élections régionales.

 Alejandra Barrios, directrice de la Mission d’Observation Électorale, a souligné qu’il était urgent que les autorités nationales,locales et la société civile en général prennent les mesures nécessaires pour faire face à ces incidents qui se produisent tout au long de ce processus.

« Chaque jour et demi, il y a un acte de violence quelque part dans ce pays. Trente-cinq jours après l’inscription définitive des candidats, 24 actes de violence ont été enregistrés contre des dirigeants politiques se présentant aux élections d’octobre prochain : cinq assassinats, un attentat, un enlèvement et 10 menaces », a-t-elle précisé.

La représentante a précisé que des commissions de suivi électoral dirigées par les gouverneurs de chaque département, avec la présence du gouvernement national, seraient mises en place.

De même, un groupe de travail sera constitué avec les organisations politiques pour générer les mécanismes et les alertes permettant de protéger les candidats à temps, ainsi qu’une politique de prévention de la violence à l’égard des femmes en campagne électorale.

Les déclarations de Barrios ont lieu après la confirmation de l’assassinat de Karina Garcia, candidate à la mairie de la municipalité de Suarez (ouest), et une semaine après la signature d’un pacte pour la culture politique et la non-violence dans la campagne électorale.

Garcia, qui avait précédemment dénoncé des menaces de mort, a été l’une des victimes d’un attentat au cours duquel cinq autres personnes ont été tuées.

D’après les informations communiquées par Meridiano Cauca, la candidate politique du Parti Libéral aurait été abordée par des inconnus alors qu’elle voyageait avec sa mère, un autre candidat au Conseil de Suarez et des membres de son plan de sécurité.

Le véhicule officiel a été retrouvé incinéré et, quelques heures plus tard, le Bureau du Défenseur du Peuple a confirmé la découverte des corps brûlés. Le 26 août dernier, des représentants des partis colombiens ont signé un pacte pour la culture politique et la non-violence lors de la campagne électorale.

« La violence contre les dirigeants politiques et sociaux affecte la démocratie. Nous reconnaissons l´importance de contribuer au renforcement de la démocratie, à la réconciliation, à la coexistence et à la non-stigmatisation », a déclaré Monseigneur Héctor Fabio Henao, Président du Comité national du Conseil National pour la Paix, la Réconciliation et la Coexistence.

Les élections régionales auront lieu le 27 octobre prochain afin d’élire les gouverneurs pour les 32 départements de la Colombie, ainsi que les députés des Assemblées Départementales, les maires de mille 99 communes, et les conseillers municipaux des Conseils d’Administration Locaux.

peo/mem/mfb

source :

http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=882687:24-actes-de-violence-dont-cinq-assassinats-en-ce-debut-de-campagne-electorale-en-colombie&opcion=pl-ver-noticia&catid=2&Itemid=203

 

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :