Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

À l’occasion d’une visite dans la province d'Artemisa, José Ramon Machado Ventura, deuxième Secrétaire du Comité central, a eu des échanges avec des paysans et des dirigeants de la région

Auteur: Adianez Fernandez Izquierdo | internet@granma.cu

19 août 2019 10:08:28


Machado Ventura a insisté sur la nécessité de mettre en œuvre de bonnes pratiques dans l’entretien des cultures. Photo: Otoniel Márquez
ARTEMISA. – Semer chaque parcelle de terre fertile avec une préparation optimale des sols, de bonnes semences et prendre soin des cultures avec précision doit être une prémisse pour les producteurs de la province d'Artemisa, a indiqué José Ramon Machado Ventura, deuxième Secrétaire du Comité central du Parti, lors de sa rencontre avec les paysans et les dirigeants de la région.

Dans la municipalité de Güira de Melena, où la visite a commencé, il a également insisté sur la nécessité d'utiliser des moyens biologiques pour le contrôle des mauvaises herbes, des maladies et des ravageurs, car la situation financière du pays et le siège économique impitoyable auquel le gouvernement étasunien nous soumet ne nous permet pas d'acheter des pesticides à l'étranger.

Lors d'une visite au Centre de reproduction des entomophages et des agents entomopathogènes [Laboratoire de production d’agents de contrôle biologique des parasites et des maladies des cultures] de cette localité, Machado a été informé de l'acceptation croissante dans la municipalité de ces contrôleurs biologiques, qui font faire des économies au pays en diminuant les importations de pesticides. José Alfredo Ramos, un expert phytosanitaire, a signalé le fait qu'aujourd'hui à Güira de Melena, pour chaque kilogramme de pesticides, les cultivateurs utilisent 5,2 kg de pesticides biologiques et que la production de ce produit se développe, y compris à des fins d’exportation.

À la coopérative de production agricole « Héroes de Yaguajay », dans la commune d’Alquizar, Machado Venture a fait l’éloge des plantations de manioc, de papayes et de patates douces, ces dernières étant particulièrement réussies et sans herbe, grâce à un entretien efficace des cultures et l'utilisation efficiente des produits chimiques peu nombreux disponibles en ce moment.

Sur chaque lieu, il a rappelé l’intérêt pour l'alimentation animale, d’utiliser, par exemple, les plants de manioc, qui ont des propriétés protéiques, ce qui actuellement ne se fait pas.

Machado s'est également intéressé aux faibles rendements du maïs, un aliment pour lequel Cuba destine des sommes considérables à l’importation, lesquelles pourraient être considérablement réduites si chaque producteur prenait bien soin des plantations de cette céréale, de la préparation des sols, de la sélection des semences et de l'application correcte des procédés d’ensemencement.

La mini-fabrique La Caprichosa a été un autre des sites visités. Machado Ventura a insisté sur la recherche d'alternatives pour le conditionnement, car les flacons en plastique ne sont pas toujours disponibles, insistant également sur la diversification des productions et des marchés.

Gladys Martinez Verdecia, membre du Comité central et première Secrétaire du Parti dans la province, des dirigeants de l'administration provinciale et des comités municipaux du Parti accompagnaient Machado Ventura.

 

source :  http://fr.granma.cu/cuba/2019-08-19/produire-avec-efficience-sur-chaque-pouce-de-terre

Tag(s) : #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :