Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président Maduro confirme les contacts entre le gouvernement bolivarien et les États-Unis
Caracas, 20 août AVN

Le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro, a affirmé ce mercredi que le gouvernement national maintient des contacts avec le gouvernement des États-Unis (USA), en raison des mesures coercitives imposées par le gouvernement des États-Unis contre la patrie et les menaces de blocus naval et aérien de Donald Trump.

"Nous avons des contacts depuis des mois. Tout comme j'ai cherché le dialogue au Venezuela, j'ai cherché la formule que le président Donald Trump écoute réellement au Venezuela et, avec tout le respect que je lui dois, j'écoute la vérité de la révolution bolivarienne du XXIe siècle (...) Je confirme que depuis des mois il y a des contacts avec les hauts fonctionnaires de Trump et du gouvernement bolivarien que je préside sous mon autorisation explicite. Divers contacts pour tenter de régler ce conflit, pour rechercher un processus de régularisation du conflit avec l'empire nord-américain", a déclaré le chef de l'Etat dans une émission conjointe radio et télévision.

Depuis l'État de La Guaira, le président national a souligné son engagement à maintenir le dialogue avec l'administration Trump, afin de rétablir les relations entre les pays, qui ont été rompues depuis janvier de cette année après la participation des États-Unis dans le coup d'État perpétré par la droite vénézuélienne.

"J'aimerais parler sérieusement et faire un plan pour régulariser ce conflit. Nous sommes toujours prêts à dialoguer, à nous mettre d'accord, à nous résoudre, à toujours résoudre", a souligné le président vénézuélien.

Quatre millions de pétitions dans le rejet de l'atout

Au cours de l'activité, le président Nicolás Maduro a souligné le caractère souverain et indépendant du peuple vénézuélien qui a manifesté en rejetant le décret exécutif signé par Trump, qui ordonne le gel des avoirs vénézuéliens aux États-Unis, ainsi que d'interdire les transactions commerciales et financières.

"Nous avons atteint quatre millions de signatures. Ne restez pas en arrière, sortez et signez sur les places Bolivar de tout le pays pour la paix de la patrie, pour le bonheur de toute la patrie ", a déclaré le Président national tout en notant que seule la Révolution bolivarienne peut " gouverner le Venezuela en paix et nous pouvons résister aux attaques et défendre le droit au futur et à la prospérité.

Depuis le 10 août, le peuple vénézuélien est resté mobilisé dans les rues pour rejeter cette nouvelle attaque, à travers une journée mondiale de collecte de signatures, qui a atteint jusqu'à présent quatre millions de signatures. L'objectif est d'atteindre 13 millions de signatures, qui seront remises en septembre prochain au Secrétaire général des Nations Unies (ONU), António Guterres.

Ressources approuvées

Lors de l'inauguration du Terminal La Guaira-Naiguatá-Caruao, où 19 000 personnes seront desservies quotidiennement et pourront se déplacer vers d'autres entités au Venezuela, le chef de l'État vénézuélien a approuvé une série de ressources pour la récupération des espaces publics communs, ainsi que pour renforcer la production nationale par la construction des entreprises socialistes.

Pour cela, le Président national a accordé 150 millions de bolivars au Conseil communal de Santa Eduviges à Guarenas, " pour la réhabilitation, la récupération des espaces communs, le textile, la boulangerie, la forge des zones agricoles et l'élevage.

Il a également accordé un montant total de 79 millions 960 mille Bs à la Commune socialiste de Los Altos de Lídice pour l'organisation d'une entreprise de transformation du plastique, du carton et du papier, dans l'État de La Guaira.

Il a également accordé 90 milliards de bolivars de Bs pour l'exécution de projets de récupération d'espaces publics des conseils communaux, dans le cadre de la Mission Bella au Venezuela, promue en janvier de cette année pour la réhabilitation d'espaces publics dans 109 villes, ainsi que la récupération de plus de 14 bâtiments religieux à travers le pays.

Parmi les projets réalisés par la Mission Bella au Venezuela figurent la réhabilitation de la Plaza Bolívar dans l'État de Guárico, où des travaux de réfection de routes, de réhabilitation d'espaces verts, d'aménagement paysager et de viabilité ont été effectués, ainsi que la récupération de l'église San Gerónimo dans l'État de Yaracuy, qui dispose désormais d'un éclairage spécial.

Renforcer les transports en commun

Au cours de l'activité, le Président Maduro a approuvé l'incorporation de deux mille unités d'autobus Yutong aux différents systèmes de transport terrestre du gouvernement national, dans le but de renforcer le système de transport public.

En ce sens, il a indiqué qu'une partie des unités sera construite dans l'usine de Yutong située dans l'état de Yaracuy et l'autre partie sera apportée de Chine.

Photo : Miraflores Press

source :  http://www.avn.info.ve/node/481331

Tag(s) : #Maduro, #Venezuela, #Blocus

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :