Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

French.china.org.cn | Mis à jour le 20. 08. 2019 | Mots clés : Hong Kong

De nombreux jeunes hongkongais semblent mal comprendre la partie continentale de Chine et les Etats-Unis.

Quel que soit la noblesse d’un objectif individuel, le résultat collectif peut être exactement à l'opposé de ce que chaque individu souhaite. Lorsque j’enseignais les théories de la décision sociale, mes étudiants ne pouvaient souvent pas croire que des décisions collectives étaient nécessairement dictatoriales, même dans le cadre d’hypothèses très minimales. C'est une conséquence du théorème d'impossibilité d'Arrow, du nom du lauréat du prix Nobel Kenneth Arrow.

Il peut également être prouvé qu’en fixant simplement un ordre du jour différent pour le vote, par exemple pour qui voter en première place, nous aurons un choix social différent même lorsque les préférences individuelles de tous les électeurs n’ont pas changé du tout. C'est une confirmation du paradoxe de Condorcet.

La situation est encore aggravée par le comportement grégaire. Par exemple, des individus paniqués confinés dans une pièce possédant deux sorties similaires et équidistantes choisissent souvent, à une écrasante majorité, une sortie plutôt qu'une autre. C’est particulièrement problématique lorsque certains de ceux qui les guident sont impliqués professionnellement ou soutenus par des entités externes. Le monde a déjà vu que les « révolutions de couleur » n'entraînaient le chaos que dans d'autres pays.

Il est facile de se laisser bercer par le charme des récits habituels sur l’avenir de la jeune génération hongkongaise, en particulier en raison des prix extrêmement élevés de l’immobilier à Hong Kong. Pourtant, les Hongkongais se trouvent exactement au cœur de ce qui sera sans doute la région le plus prospère au monde pour les 20 prochaines années – la région de la Grande baie de Guangdong-Hong Kong-Macao.

Mais les jeunes peuvent envisager de ne pas se mesurer exactement à l’aune de la réussite de leurs parents, ce qui implique souvent un appartement coûteux à Hong Kong. Les New-Yorkais ne vont pas se plaindre toute la journée des prix élevés à Manhattan, sans envisager des maisons moins chères et plus belles dans le Queens et à Brooklyn. Il y a des raisons de se moquer de ne pas prendre le nouveau TGV de 14 minutes qui relie Hong Kong à Shenzhen. Le trajet est plus court que de prendre le métro pour se rendre dans d'autres quartiers depuis Manhattan. Shenzhen et d'autres villes voisines de la province du Guangdong sont belles, avec beaucoup d'opportunités et des prix de l'immobilier bien inférieurs.

La lutte des jeunes à Hong Kong jusqu'à présent a défié leur fondement moral, du moins pour ce qui est de la liberté. John Stuart Mill écrivait dans Sur la Liberté, un classique de 1859 : « La seule liberté qui mérite ce nom est celle qui consiste à rechercher notre propre bien à notre manière, tant que nous n'essayons pas de priver autrui du leur ni de nuire à leurs efforts pour l’obtenir. »

Au lieu d’intensifier les actes de violence et de bloquer la circulation, le fait d’être dans une posture médiane attire le plus grand groupe de partisans, au lieu de s’appeler jaune ou bleu comme dans l’affaire de l’émeute à Hong Kong. Il est maintenant sage de ne pas polariser les opinions mais d’admettre des nuances dans les perceptions.

De nombreux jeunes hongkongais ont mal compris les citoyens américains. Même de nombreux Américains sont en désaccord avec les politiciens américains. Ainsi, devant la violence des manifestants de Hong Kong, un Américain moyen froncerait les sourcils.

Une lettre ouverte intitulée « La Chine n'est pas un ennemi » a été récemment adressée au président américain dans le Washington Post par un groupe issu des milieux universitaire, politique et militaire et du monde des affaires, majoritairement des Etats-Unis, y compris un ancien ambassadeur des Etats-Unis en Chine et des professeurs de Yale, du MIT et de Harvard. « L'opposition américaine n'empêchera pas l'expansion continue de l'économie chinoise, une part plus grande du marché mondial pour les entreprises chinoises et un rôle accru de la Chine dans les affaires mondiales... Nous ne pensons pas que Beijing soit un ennemi économique ou une menace existentielle pour la sécurité nationale à laquelle il faut faire face dans tous les domaines », dit cette lettre. 

Il est impératif que les manifestants pansent leurs plaies et qu’ils restent clairement à l’écart des émeutiers. Identifiez les bonnes fréquentations et reconnaissez un fait incontestable : Hong Kong fait partie de la Chine. Le respect du principe « un pays, deux systèmes » est la première étape vers le rétablissement de l'Etat de droit à Hong Kong. S'il vous plaît, ne devenez pas ceux que vous avez le plus détestés. Si Hong Kong devient un enfer, vous y contribuez, car, comme le dit également la lettre ouverte mentionnée plus haut, « les efforts visant à isoler la Chine ne feront qu'affaiblir les intentions chinoises de développer une société plus humaine et plus tolérante ».

Les mauvaises fréquentations ne peuvent pas vous représenter, et vous serez vraiment uniques si vous évitez ces gens et revenez à la raison maintenant.

Benjamin Chiao (responsable des études et professeur à la Paris School of Business)

source :  http://french.china.org.cn/china/txt/2019-08/20/content_75118895.htm

Tag(s) : #HongKong, #Chine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :