Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus de 1 300 dirigeants sociaux menacés en Colombie
Bogotá, 31 juillet (Prensa Latina) Il y a actuellement 1 351 dirigeants sociaux menacés en Colombie, où des meurtres fréquents de défenseurs des droits de l'homme, de l'environnement et de la paix sont signalés.

Le Médiateur Carlos Negret a souligné qu'" un dirigeant de plus ne devrait pas être assassiné ". Il y a un manque de coordination entre le ministère de la défense, l'intérieur et les entités territoriales".

De mars 2018 à mai 2019, 196 dirigeants sociaux ont été tués, selon le Bureau du Médiateur.

Le Chocó, le Nariño et le Cauca sont les départements les plus touchés par ce problème.

Dans le cadre du suivi de la Cour constitutionnelle sur ces questions, Negret a assuré que le Pacifique compte le plus grand nombre de dirigeants sociaux assassinés en Colombie.

Selon le Bureau du Médiateur, l'une des principales causes du phénomène est le trafic de drogues et l'exploitation minière illégale.

Les mêmes causes sont présentes dans la région de l'Orénoque, qui présente aussi continuellement des cas de menaces et d'assassinats.

Malgré le travail de la Cour constitutionnelle, l'Etat n'a pas réparé les victimes du déplacement forcé (...) malgré l'alerte précoce à Bojayá, des meurtres ont eu lieu (...) il y a toujours des problèmes de logement dans cette région ", a dit Negret.

L'Institut d'études pour le développement et la paix (Indepaz) a récemment rapporté que du 1er janvier 2016 au 20 juillet 2019, 738 dirigeants sociaux et défenseurs des droits humains ont été assassinés en Colombie.

Depuis la signature de l'Accord de paix entre l'État et les Forces armées révolutionnaires de guérilla de l'Armée populaire colombienne (FARC-EP) en novembre 2016, 627 accords ont été conclus, a-t-il dit.

Au cours de la même période, 138 ex-combattants et 36 membres de leur famille ont été tués au cours du processus de réincorporation, a indiqué Indepaz sur son compte Twitter.

Le parti Movimiento Alternativo Indígena y Social a déclaré qu'"en Colombie, il y a un massacre systématique des leaders sociaux".

Dans les communautés indigènes, nous souffrons, ainsi que les paysans, les communautés afro, les syndicalistes, ceux qui défendent l'environnement, le territoire, ont détaillé leurs représentants.

tgj/mfb

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=294706&SEO=mas-de-mil-300-lideres-sociales-amenazados-en-colombia

Tag(s) : #colombie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :