Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Manu Pineda soutient à Bruxelles l'écrivain palestinien Khaled Barakat, interdit en Allemagne pour son activisme contre l'occupation israélienne.
Le journaliste et écrivain palestinien Khaled Barakat a été reçu cette semaine à Bruxelles par l'eurodéputé de gauche Manu Pineda, dont les autorités allemandes lui ont interdit toute activité politique jusqu'au 31 juillet.
 12/07/2019
 Partager Facebook Twitter Twitter WhatsApp Télégramme Partager par la poste
Barakat réside à Berlin et est un activiste éminent pour la cause du peuple palestinien. Fin juin dernier, alors qu'il se rendait dans un centre social pour donner une conférence avec la coordinatrice de l'organisation Samidoun, Charlotte Kates, il a été arrêté par la police et emmené dans un poste de police, où les agents et deux représentants du bureau des étrangers l'ont averti que s'il poursuivait son activité politique, il pourrait être condamné à une année de prison au plus.

Au poste de police, on lui a remis un document de huit pages sur certaines de ses conférences, discours et entrevues. Les officiers lui ont expliqué que son activisme politique pouvait générer des tensions entre les communautés juive, palestinienne et arabe de Berlin et que, par conséquent, il lui était interdit de participer à des réunions avec plus de dix personnes ou de faire toute sorte de manifestation politique en public.

Kates et lui ont été informés que s'ils n'obtempèrent pas, leur permis de séjour allemand pourrait leur être retiré.

"Depuis plusieurs années, certains gouvernements européens, poussés par les Israéliens, tentent de noyer toute initiative et tout mouvement de solidarité avec le peuple palestinien. Le cas de Khaled, qui n'est pas le premier du genre en Allemagne, est très préoccupant en raison de ce qu'il signifie pour la liberté d'expression dans un pays de l'UE et parce qu'il coïncide, en outre, avec la décision du Parlement allemand de classer le BDS comme antisémite ", explique Pineda.

Le BDS est un mouvement international pacifique, soutenu par d'innombrables organisations, qui prône le boycott, le désinvestissement et les sanctions contre Israël pour son agression constante, son occupation et sa violation systématique des droits humains du peuple palestinien. Khaled " est un partisan clair du BDS, comme nous le sommes dans la Gauche Unie.

La décision du Parlement allemand " est très répréhensible, car elle assimile l'antisémitisme à la légitimité de ceux qui demandent que le gouvernement israélien soit contraint de respecter le droit international. L'Union européenne et ses États membres ne peuvent continuer à prétendre qu'il ne se passe rien et doivent exiger d'Israël la cessation immédiate des pratiques d'apartheid qu'il applique au peuple palestinien et la libération de tous les territoires occupés.

L'année dernière, le gouvernement israélien a publié une liste de 20 organisations internationales interdites d'entrée en Palestine en raison de leur soutien au BDS. La toujours Haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, en réponse à une question parlementaire de l'eurodéputé suédois GUE/NGL Malin Björk, a souligné que même si l'UE ne soutient pas le boycott, elle défend le droit à la liberté d'expression.

"Toute mesure affectant le rôle ou le fonctionnement des organisations de la société civile ne devrait pas avoir pour effet d'imposer des restrictions arbitraires ou disproportionnées à l'exercice de leurs droits, conformément aux droits de l'homme", a écrit Mogherini.

Pour Pineda, " il est clair que les paroles de Mogherini ne suffisent pas, car au moment de vérité, Israël, avec lequel l'UE continue à entretenir une relation commerciale privilégiée, est capable de faire pression sur les Etats membres pour qu'ils poursuivent les militants et mouvements BDS ou de solidarité internationale qui exigent, comme l'ONU, la fin des violences envers le peuple palestinien ".

De la gauche unie, a-t-il dit, nous montrons toute notre solidarité avec des organisations et des militants comme Khaled qui, malgré les pressions et les persécutions, continueront à répondre à l'exigence légitime du peuple palestinien de vivre librement et en paix où qu'il se trouve.
source :  https://izquierdaunida.org/2019/07/12/manu-pineda-apoya-en-bruselas-al-escritor-palestino-khaled-barakat-vetado-en-alemania-por-su-activismo-contra-la-ocupacion-israeli/

Tag(s) : #palestine, #IzquierdaUnida, #Barakat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :