Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Bayamo, 26 juillet (RHC)- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel a évoqué la mémoire de Fidel Castro et de la génération qui a pris les armes, renversé la dictature de Batista et conduit la Révolution au triomphe du 1er janvier 1959.

Miguel Díaz-Canel a pris la parole, à Bayamo, dans la province de Granma, siège du meeting national à l'occasion du 66e anniversaire de l'attaque des casernes Moncada, de Santiago de Cuba et Carlos Manuel de Céspedes, de Bayamo, dans l'est de notre pays. Le premier secrétaire du comité central du Parti Communiste de Cuba, Rául Castro a également assisté au meeting.

C'est à Bayamo où le leader historique de la Révolution Cubaine, Fidel Castro a prononcé son dernier discours à un meeting à l'occasion de cette éphéméride.

Pour le rappel, le 26 juillet 1953, un groupe de révolutionnaires commandés par Fidel Castro ont attaqué la caserne Moncada, à Santiago de Cuba et Carlos Manuel de Céspedes à Bayamo, afin de prendre les armes et engager la lutte armée dans la Sierra Maestra.

L'action s'est soldée par un échec militaire mais elle a marqué le début des luttes révolutionnaires contre la dictature de Batista, luttes qui ont abouti le premier janvier 1959.

Le président cubain a rappelé les raisons pour lesquelles Fidel Castro a choisi Santiago de Cuba et Bayamo pour attaquer les casernes de la dictature de Batista dans ces villes le 26 juillet 1953.

Il a mentionné le courage et le patriotisme de la région orientale de Cuba où la lutte contre le joug colonial espagnol a commencé au 19e siècle et après la guerre dirigée par Fidel Castro et l'Armée Rebelle dans les montagnes de la Sierra Maestra dans les années 50 du siècle dernier.

Il a également rappelé Antonio (Ñico López), a Ernesto Guevara et d'autres révolutionnaires qui ont consacré leurs efforts et qui ont même donné leurs vies pour la libération de Cuba.

Il a ajouté qu'avant la Révolution, la majorité des paysans cubains vivaient dans des conditions de désespoir et de misère ce qui a justifié la Loi de Réforme Agraire, une des premières grandes transformations entreprises par la Révolution triomphante du 1er janvier 1959.

« La Loi de Réforme Agraire a été un acte de justice sociale, a-t-il souligné, et il a condamné la Loi Helms- Burton par laquelle le gouvernement des États-Unis entend restituer les terres et les propriétés volées au peuple et qui ont été nationalisées dans notre pays après le triomphe de la Révolution conformément aux lois cubaines et au droit international.

Pour le rappel La Loi nord-américaine Helms Burton a pour but de forcer un changement de système économique et politique à Cuba en provoquant l'asphyxie économique de notre pays et en réduisant notre peuple par la faim et les maladies. Son chapitre 3 permet aux Étasuniens et aux Cubains naturalisés étasuniens de poursuivre devant des tribunaux des États-Unis les personnes et les entreprises qui gèrent actuellement ces propriétés.

Miguel Díaz-Canel a signalé que Cuba a changé mais pas les desseins des États-Unis de s'en emparer.

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/197242-le-president-cubain-evoque-la-memoire-de-fidel-castro-au-meeting-national-pour-le-26-juillet

Tag(s) : #Cuba, #Castro, #DiazCanel, #26Julio

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :