Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brasilia, 5 juillet (Prensa Latina) L´emprisonnement de Lula est symbolique pour toute l’Amérique Latine, a déclaré le candidat présidentiel argentin Alberto Fernández après avoir rendu visite à Curitiba à l’ancien président brésilien, qui purge aujourd’hui 453 jours de prison pour actes présumés de corruption.


'Et la libération sera encore plus symbolique', a déclaré Fernández, considéré comme l’espoir pour la majorité des argentins de mettre fin à l´actuel gouvernement désastreux de Mauricio Macri.

Le professeur de droit pénal de l’Université de Buenos Aires s’est entretenu pendant une heure avec l’ancien dirigeant ouvrier au siège de la Police Fédérale de Curitiba, capitale de l’État du sud du Paraná.

'Nous avons parlé de tout, sauf de football', en référence à la récente défaite de l´Argentine face au Brésil lors de la Copa America de football, a plaisanté le représentant progressiste du pays voisin qui a rendu visite au fondateur du Parti des travailleurs (PT), accompagné de l’ex-chancelier brésilien Celso Amorim.

« C’est une joie pour moi de voir Lula. Nous, les Argentins, avons une grande reconnaissance et une grande affection pour Lula. Son arrestation ne passe pas inaperçue. Je suis professeur de droit pénal à l’Université de Buenos Aires depuis plus de 30 ans et je suis très préoccupé par cette arrestation », a-t-il déclaré.

'C’est une tache extrêmement sale pour l’État de Droit', a ajouté Fernández, qui a été à la tête du cabinet de l’ancienne présidente Cristina Kirchner.

Il a comparé les cas de Lula avec ceux de Cristina et Rafael Correa, l´ancien mandataire de l’Équateur. 'Les procès de Lula et Cristina sont très similaires, comme c’est également le cas en Équateur'.

Dans les trois cas, a-t-il expliqué, les cibles de la persécution sont des dirigeants qui ont autrefois gouverné leur pays, et dans les trois on force également les preuves pour impliquer les anciens présidents dans quelque chose qui n’a rien à voir avec la réalité, a-t-il souligné.

Consulté sur les provocations émises par le chef d’État brésilien, Jair Bolsonaro, qui dit que Fernández transformera l’Argentine en un 'nouveau Venezuela', le candidat a répondu : « Ce n’est pas sérieux de dire cela, ce n’est pas sérieux. Je ne vais pas répondre... s´il continue à dire du mal de moi, il ne sait pas à quel point ça me fait du bien ».

Amorim a pour sa part souligné le bonheur de Lula en accueillant Fernandez. 'Un candidat qui vient rendre visite à un président de la République emprisonné démontre une immense solidarité'.

'Avec la victoire d’Alberto y Cristina (désormais la compagne de formule du candidat argentin), nous pouvons espérer le retour de la démocratie en Amérique du Sud', a souligné l’ex-titulaire de la diplomatie brésilienne.

peo/tgj/ocs

source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=882446:lemprisonnement-de-lula-est-symbolique-pour-toute-lamerique-latine&opcion=pl-ver-noticia&catid=39&Itemid=101

Tag(s) : #brésil, #argentine

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :