Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trudeau & Freeland : laissez le Venezuela en Paix !
Jun
12
2019
 
La 39e Convention centrale du Parti communiste du Canada condamne l'agression en cours contre le peuple et le gouvernement du Venezuela organisée par les classes dirigeantes des États-Unis, du Canada et de l'UE avec la complicité de la classe capitaliste réactionnaire du Venezuela. Le Parti communiste du Canada exprime sa solidarité sans réserve au peuple du Venezuela et à son gouvernement démocratiquement élu dirigé par le président Nicolas Maduro Moros.

Le Venezuela et son gouvernement anti-impérialiste sont attaqués depuis de nombreuses années. L'administration Bush a joué un rôle direct dans la tentative de coup d'État de 2002 contre le président démocratiquement élu Hugo Chavez. Le 9 mars 2015, le président impérialiste Barack Obama a publié un décret déclarant que le Venezuela constituait " une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis " et a commencé à imposer des sanctions.

La classe dirigeante au Canada et ses gouvernements libéraux et conservateurs ont leurs propres projets pour le Venezuela, sans que les autres partis au Parlement ne s'y opposent clairement. Les entreprises canadiennes du secteur des ressources naturelles s'opposent depuis longtemps à la souveraineté et à l'indépendance du Venezuela et demandent à leurs représentants politiques à Ottawa d'intervenir.

Le 8 août 2017, après que l'Organisation des États américains ait hésité à s'ingérer dans les affaires intérieures d'un État membre souverain, douze pays, dont le Canada, ont formé une organisation dissidente, le Groupe de Lima, pour coordonner les efforts visant à renverser le gouvernement de Nicolas Maduro. Le 23 novembre 2017, le Canada, sous la direction de Trudeau et de la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland, a commencé à jouer un rôle de premier plan dans la déstabilisation du Venezuela. Des sanctions ont été appliquées contre des membres clés du gouvernement Maduro.

Avant les élections démocratiques du 20 mai 2018, le Canada a déclaré que l'élection n'était pas valide et a refusé de permettre aux Vénézuéliens vivant au Canada de voter. Après la réélection de Nicolas Maduro, le Canada a travaillé en coulisse pour amener l'opposition vénézuélienne à appuyer un personnage pratiquement inconnu au Venezuela : Juan Guaido. Eduqué aux Etats-Unis, il devient Président de l'Assemblée nationale illégitime et contrôlée par l'opposition le 5 janvier 2019. Cinq jours plus tard, il se déclara "président par intérim" du Venezuela. Le Canada et d'autres gouvernements impérialistes ont immédiatement reconnu le Guaido. De nombreuses complots de coup d'Etat ont suivi depuis lors. La situation demeure critique et risque de s'aggraver à mesure que le gouvernement des États-Unis continue de menacer l'intervention militaire.

Le Parti communiste du Canada exige que le gouvernement canadien lève immédiatement les sanctions visant le Venezuela et les Vénézuéliens qui tentent de créer un blocus économique du pays en semant la peur des investissements internationaux dans l'économie du Venezuela. Ces sanctions illégales sont une cause majeure de l'aggravation de la situation économique des Vénézuéliens, une situation que l'impérialisme utilise comme prétexte pour invoquer la "responsabilité de protéger" pour justifier de nouvelles agressions.

Dans le dernier acte d'agression contre le Venezuela, il y a deux jours, les États-Unis ont envahi l'ambassade du Venezuela à Washington. Cette violation flagrante de la Convention de Vienne crée un précédent extrêmement dangereux où le droit international le plus fondamental et les protocoles diplomatiques sont bafoués chaque fois qu'ils entravent l'impérialisme américain.

La Convention centrale du Parti communiste du Canada exige que le gouvernement canadien respecte le droit international, l'OEA et les chartes de l'ONU. La Convention exige que le Canada se retire immédiatement du Groupe criminel de Lima et mette fin à toutes les sanctions contre le peuple et le gouvernement du Venezuela.

Le Venezuela veut la paix, la souveraineté et la démocratie. Le Parti communiste du Canada est du côté du peuple vénézuélien.

Pas de Coups ! Pas de sanctions ! Pas d'invasion militaire ! Bas les pattes du Venezuela !

Venceremos !

Résolution spéciale du 39e Congrès central du Parti communiste du Canada, 17-20 mai 2019.

source :  http://communist-party.ca/statement/3092

Tag(s) : #Canada, #Communiste, #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :