Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salvador Valdés Mesa développe un agenda de travail à Genève.
JUIN
20
2019

Salvador Valdés Mesa, premier vice-président de Cuba, a rencontré à Genève le secrétaire général de la Fédération syndicale mondiale (FSM), George Mavricos, dans le cadre de la conférence annuelle de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Les deux dirigeants ont parlé de la situation du syndicalisme dans le monde et de la position traditionnelle de solidarité de la FSM avec l'Amérique latine, en particulier avec Cuba et le Venezuela, selon la presse.

Le dirigeant de la deuxième plus ancienne organisation syndicale internationale au monde a ratifié sa ferme position de rejet du blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par le gouvernement des États-Unis.

Le Conseil présidentiel de la FSM a approuvé dans le cadre de la réunion de Genève une déclaration condamnant le siège de l'île par les Etats-Unis, renforcée par l'administration de Donald Trump avec l'activation du Titre III de la loi Helms-Burton.

La nouvelle escalade de l'ingérence exige un renforcement de la solidarité internationale avec le peuple cubain, en intégrant les efforts visant à détruire la campagne médiatique qui tente de légitimer cette action cruelle, selon le document.

De même, elle appelle à l'organisation d'actions et de mobilisations des différents partenaires sociaux de la gauche mondiale pour dénoncer et exiger la cessation de ces agressions contre un peuple, dont "le seul crime a été de défendre le droit de façonner son destin et de décider de son propre système, le socialiste.

Anayansi Rodriguez, vice-ministre des Affaires étrangères, et Ulises Guilarte, secrétaire général des Travailleurs centraux de Cuba, ont participé à la réunion avec le dirigeant de la FSM.

Au cours de son séjour dans le pays européen, le premier vice-président de Cubano s'est également entretenu avec le directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, et a signé le livre d'or de cette institution spécialisée des Nations unies.

Au cours de son deuxième siècle de vie, l'Organisation internationale du Travail continuera de compter sur l'engagement et le soutien de Cuba, membre fondateur, dans ses efforts en faveur de la justice sociale, de la promotion de l'emploi décent et de la protection des droits des travailleurs, a écrit le haut fonctionnaire.

Valdés Mesa s'est également entretenu avec des membres des missions diplomatiques cubaines en Suisse et devant des organisations internationales à Genève.

Au cours d'un agréable échange, il a informé ses compatriotes de la situation sur l'île et des plans promus par le Gouvernement pour garantir le bien-être de ses citoyens.

Il a offert aux participants une explication détaillée des programmes mis en œuvre par l'État cubain dans des secteurs ayant un grand impact sur la population, tels que la construction de logements, la production alimentaire et l'amélioration des transports publics.

La Conférence internationale du travail est l'organe de décision suprême de l'OIT, réunissant chaque année les délégations tripartites (gouvernements, employeurs et travailleurs) des 187 Etats Membres.

Cuba est l'un des membres fondateurs de cette institution spécialisée des Nations Unies et l'un des neuf pays qui ont participé à l'élaboration de l'Acte constitutif de l'Organisation (chapitre XIII du Traité de paix de Versailles).

En outre, elle est partie à 90 conventions de l'OIT, dont les huit conventions fondamentales, et membre suppléant du Conseil d'administration de l'OIT jusqu'en 2020.

Source : Cubadebate.

source :  http://misiones.minrex.gob.cu/es/articulo/salvador-valdes-mesa-desarrolla-agenda-de-trabajo-en-ginebra

Tag(s) : #Cuba, #FSM, #WFTU

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :