Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lors de ses premières apparitions publiques, à chaque fois qu'il le pouvait, le député de l'Assemblée nationale en situation d’outrage du Venezuela, Juan Guaido, a organisé une mise en scène médiatique pour demander de nouvelles élections

Auteur: Elson Concepción Pérez | internet@granma.cu

5 juin 2019 17:06:38


Photo: TN.COM Photo: Granma
Lors de ses premières apparitions publiques, à chaque fois qu'il le pouvait, le député de l'Assemblée nationale en situation d’outrage du Venezuela, Juan Guaido, a organisé une mise en scène médiatique pour demander de nouvelles élections, sous prétexte que les élections de 2018 - où Nicolas Maduro a été élu président - étaient « illégales ».

Il s'avère à présent que le député est étonné par le fait que, dans le cadre du processus de négociation avec l'opposition et grâce à la bonne volonté du gouvernement bolivarien, le président Maduro se soit prononcé pour la tenue d’élections anticipées pour reconstituer l’actuelle l'Assemblée nationale.

Ce petit personnage improvisé, mal conseillé et avide de richesse et de pouvoir, persiste dans son rôle de marionnette de l’administration de Donald Trump et témoigne d’une profonde empathie avec les pires spécimens de la faune néofasciste de Mike Pompeo, John Bolton, Marco Rubio, Elliott Abrams et Mike Pence.

Guaido ne veut pas d'élections parce qu'il se sait perdu. Et surtout, le moment viendra où il devra répondre devant le peuple et la justice vénézuélienne, entre autres, pour avoir usurpé une fonction qui ne lui appartient pas, appelé à une intervention militaire contre son pays, soutenu et encouragé la guerre économique qui a déjà fait des morts parmi les enfants à cause du blocus alimentaire, médical et d’autres ressources essentielles, s’être emparé de sièges diplomatiques à l’étranger en franche violation des lois et des conventions internationales.

Guaido sait-t-il quelle est sa responsabilité juridique pour chacune des violations qu'il a commises ou pense-t-il que le Venezuela est un « État défaillant » où il n'y ni lois ou institutions chargées de les faire respecter ?

Guaido veut que Maduro quitte la présidence et lui passe le témoin. Il veut que les 6 190 612 voix obtenues par le président légitime en 2018, de manière transparente et reconnue par les autorités et les personnalités internationales, lui soient attribuées pour sa « noble action » de vouloir déstabiliser le pays alors que les sanctions provoquent la faim et qu’il a mis son pays sous la menace d’une intervention militaire aux conséquences incalculables.

Juan Guaido ne veut pas d'élections et, pour comble, il s'exprime avec la vulgarité d'un homme frustré, en décrivant le président Maduro comme un homme « de plus en plus isolé ». « Ne recommencez pas avec cette histoire d'élection parlementaire », a-t-il dit.

Reste à savoir ce que pensent ses maîtres nord-américains, qui ont également appelé à des élections anticipées pour « restaurer la démocratie », et qui sont ressortis mal en point dans la mise en scène orchestrée par le président autoproclamé.
source :  http://fr.granma.cu/mundo/2019-06-05/pourquoi-juan-guaido-naccepte-t-il-pas-delections

Tag(s) : #Venezuela, #Guaido

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :