Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le peuple hondurien continue de protester contre les politiques gouvernementales
Caracas, 04 juin AVN

Le peuple hondurien est descendu dans la rue mardi pour soutenir les médecins et les enseignants, qui exigent du gouvernement un dialogue national avec des garanties.

Les mobilisations dans les 18 départements, auxquelles s'ajoutent les secteurs des jeunes et des transports, ont été appelées par la Plate-forme pour la défense de la santé publique et de l'éducation.

Un article de Prensa Latina rapporte que, malgré le fait que le président du Honduras, Juan Orlando Hernandez, a annulé dimanche les décrets contestés qui ont donné lieu aux protestations il y a plus d'un mois et en ont créé de nouvelles, l'Association médicale hondurienne affirme qu'elle ne les connaît pas. 

Pour la présidente de cet organe, Suyapa Figueroa, l'abrogation des décrets du PCM sur la santé et l'éducation annoncée par le président hondurien signifie "une nouvelle tromperie et un manque de sérieux.

Les règlements abrogés habilitaient le ministère de la Santé et le ministère de l'Éducation, avec l'accompagnement des commissions intermédiaires, à examiner le budget et le plan opérationnel annuel.

Elle a expliqué que ces pouvoirs permettaient l'établissement de décrets d'urgence, par lesquels des achats peuvent être effectués en dehors de la loi. En outre, de favoriser "le licenciement des travailleurs et de donner le pouvoir aux mairies et aux organisations non gouvernementales de conclure leurs contrats en dehors de la loi". 

Le Centro de Estudios para la Democracia (Cespad) rappelle qu'au cours des dix dernières années, malgré la crise du secteur de la santé et les plaintes concernant le manque d'équipements médicaux et logistiques et les réseaux de corruption, les autorités n'ont pas réalisé une bonne exécution du budget.

Les statistiques indiquent qu'au cours de cette période, la sous-exécution a varié entre 86,36 % et 95,95 %.

Pour le Dr Marco Antonio Pinel, technicien au ministère de la Santé, il s'agit d'une crise préfabriquée de privatisation de la santé. 

 

source :  http://www.avn.info.ve/node/472839

Tag(s) : #Honduras

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :