Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La diplomatie bolivarienne triomphe à la Conférence du désarmement de l'ONU
Écrit par Liliany Martínez le 20/06/2019. Publié dans Actualités

Le jeudi 20 juin, la dernière séance plénière de la Conférence du désarmement (CD) s'est tenue sous la présidence vénézuélienne.

L'Ambassadeur Jorge Valero à Genève a présenté le rapport final à la Conférence en rendant compte de sa gestion. Le diplomate bolivarien a déclaré que la Conférence du désarmement, sous la direction du Venezuela, avait progressé vers des négociations de fond sur des instruments juridiquement contraignants qui contribuent à l'édification d'un monde dans lequel les armes nucléaires et autres armes de destruction massive, qui constituent la principale menace pour la paix des nations, disparaissent.

La CD a été constituée dans le cadre de l'ONU il y a plus de quarante (40) ans. Jusqu'à présent, cependant, aucun consensus n'a été atteint pour que les 65 États qui composent ce forum approuvent l'ouverture de négociations sur les questions inscrites à leur ordre du jour. Le mandat des présidents de la Conférence est de présenter un programme de travail dans lequel une feuille de route est établie pour mettre en œuvre les questions inscrites à son ordre du jour.

Dans son rapport à la Conférence du désarmement, le diplomate bolivarien a présenté, au nom du Venezuela, un projet de programme de travail. Il a fait observer qu'au cours de sa présidence, un processus de consultation très large avait été mené avec presque tous les ambassadeurs qui composent la Conférence. Il a indiqué qu'il y avait eu 8 séances plénières, 2 réunions avec les groupes régionaux, 30 réunions bilatérales avec les ambassadeurs et 4 réunions avec les présidents de la Conférence pour la session de 2019, et avec les coordonnateurs des groupes régionaux. De nombreuses réunions ont également eu lieu au niveau technique.

Le projet de programme de travail se composait de 14 alinéas du préambule et de 14 paragraphes de résolution et un consensus a été atteint dans 13 d'entre eux, raison pour laquelle le plan n'a pas pu être adopté car l'appui unanime des membres est requis.

Le programme de travail présenté par l'Ambassadeur Valero indique que : " Dans le but de promouvoir le multilatéralisme, la Conférence décide de négocier en vue de parvenir à un accord sur des instruments juridiquement contraignants concernant : la cessation de la course aux armements et le désarmement nucléaire ; l'interdiction des matières fissiles ; la prévention d'une course aux armements dans l'espace ; les accords fournissant aux États non dotés d'armes nucléaires des garanties contre l'emploi ou la menace de leur emploi ".

"Il est de bon augure, pour l'avenir, que nous soyons parvenus, dans un dialogue transparent et participatif, à concilier les points de vue souvent contradictoires des États sur différentes questions de désarmement ", a déclaré le diplomate bolivarien.

Il a ajouté que la présidence vénézuélienne a agi de manière constructive en essayant d'écouter la voix de chacun. Les conditions ont été créées pour que les futures présidences se réfèrent au document présenté par le Venezuela, ce qui constitue une avancée pour les négociations futures.

De nombreux diplomates sont intervenus dans le débat, parmi lesquels les ambassadeurs de Russie, de Chine, de Cuba, d'Iran, du Vietnam, de Syrie, d'Égypte, d'Algérie, d'Afrique du Sud et de la République populaire démocratique de Corée, ont salué le succès de l'Ambassadeur Jorge Valero et son expertise diplomatique.

Il convient de noter que seul le gouvernement de Donald Trump, et quelques uns de ses gouvernements alliés dociles, a tenté de saboter la présidence vénézuélienne. Le sous-secrétaire d'État américain à la maîtrise des armements, M. Yleem Poblete, a déclaré, au moment où l'ambassadeur des États-Unis a assumé sa présidence (à laquelle a succédé l'ambassadeur Jorge Valero), que son gouvernement allait à tout prix empêcher le Venezuela de prendre la présidence de la Conférence. Le gouvernement américain a échoué lamentablement dans sa folie, puisque presque tous les pays qui composent la CD ont participé de manière constructive et ont soutenu la présidence vénézuélienne.

source :  http://mppre.gob.ve/2019/06/20/triunfa-la-diplomacia-bolivariana/

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :