Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nations Unies, 28 juin (Prensa Latina) Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) est aujourd’hui profondément préoccupé par le bien-être des enfants migrants qui se trouvent à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.


La directrice exécutive de l’Unicef, Henrietta fore, a qualifié de macabres les conditions de certaines installations dans lesquelles ces mineurs sont détenus.

'Après avoir fait face à des voyages dangereux, certains enfants se trouvent maintenant dans des installations qui ne sont pas équipées pour répondre aux besoins de cette population vulnérable', a-t-elle averti dans un communiqué.

Les enfants ne doivent pas se trouver dans des environnements précaires susceptibles de provoquer un stress toxique et des dommages irréparables à leur santé et à leur développement : ce qui se passe maintenant à la frontière étasunienne est une situation grave qui appelle des mesures urgentes, a-t-elle souligné.

Il faut assurer des fonds pour fournir à ces enfants et à leur famille des services et un soutien essentiels, a-t-elle ajouté.

La semaine dernière, Fore a visité un refuge à Tijuana, au Mexique, et a pris connaissance de première main de la situation des enfants migrants et de leurs familles.

Beaucoup pensaient qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de quitter leur communauté d’origine pour échapper à la violence ou à la pauvreté, et plusieurs enfants étaient traumatisés par les expériences vécues, a-t-elle manifesté sur le site officiel d’information de l’ONU.

La directrice exécutive de l’Unicef a également mentionné la photo déchirante montrant les corps d’une petite salvadorienne et de son père qui se sont noyés dans le rio Bravo en suivant une dangereuse voie de migration irrégulière.

C’est un rappel des dangers auxquels sont confrontés les migrants qui tentent d’arriver aux États-Unis. C’est une image extrême qui devrait profondément nous émouvoir.

Fore a souligné la nécessité de garantir les droits, la protection, le bien-être et la dignité des enfants migrants et réfugiés, « mais aucun pays ne peut le faire seul et un engagement collectif est urgent », a-t-elle souligné.

peo/tgj/ifb/cvl

source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=882413:&opcion=pl-ver-noticia&catid=59

Tag(s) : #UNICEF, #Mexique, #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :