Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Brasilia, 10 juin (RHC)- Une série de reportages du site Intercept mettent au grand jour aujourd'hui des conversations inédites et illégales de l'ex-juge Sergio Moro avec des procureurs afin d'incriminer l'ex-président brésilien Luiz Inacio Da Silva,Lula.

Ces révélations des journalistes du site Intercept ayant à leur tête Gleen Greenwald, responsable de la publication de documents en 2013 d'Edward Snowden, ex-agent de l'Agence de Sécurité Nationale des États-Unis, montrent comment l'opération anti-corruption Lava Jato n'est pas une action juridique mais une croisade politique hors la loi.

Les conversations ont été obtenues cela fait quelques semaines par Intercept à travers une source anonyme. Les reportages donnent le coup d'envoi de la série intitulée « Les messages secrets de Lava Jato ».

Le premier reportage rend publiques les motivations politiques qui ont guidé les actions de Lava Jato. Le deuxième révèle comment Sergio Moro a donné des instructions au procureur Deltan Dallagnol afin de suggérer des changements dans les phases de l'opération, fournissant des pistes et des sources pour l'enquête, violant ainsi la neutralité du magistrat.

Le troisième reportage démontre comment les responsables de l'opération Lava Jato ont menti devant le Tribunal Suprême Fédéral sur l'affaire d'un appartement Triplex, sur le littoral de Sao Paulo, appartement que l'entreprise Petrobras aurait remis à Lula en échange de faveurs, ce qui a coûté à l'ex-leader ouvrier d'être condamné à prison. .

Intercept dénonce également le fait que les conversations entre Sergio Moro, qui est actuellement ministre de la justice et de la sécurité publique, avec Deltan Dallagnol, démontrent son ingérence dans le travail du ministère public, ce qui est interdit par la loi. Elles démontrent aussi que Sergio Moro a agi de façon informelle comme auxiliaire des auteurs de l'accusation.

Ce site précise que les actions coordonnées entre le juge et le ministère public en dehors des audiences et des réunions officielles qui forment un procès viole le principe d'impartialité prévu dans la Constitution et dans le Code d'Éthique de la Magistrature et elles apportent un démenti aux acteurs de Lava Jato qui prétendent que l'opération a traité les accusateurs et les accusés sur un pied d'égalité.

Le site souligne que Sergio Moro et Deltan Dallagnol ont toujours été accusés d'opérer ensemble dans le cadre de l'opération Lava Jato, mais qu'il n'y avait pas jusqu'à présent des preuves explicites.
« Ce n'est que le début de ce que nous entendons faire : une enquête journalistique continuelle sur les actions de Sergio Moro, du procureur Deltan Dallagnol et de la force de tâche de Lava Jato, ainsi que sur la conduite de nombreux individus qui ont encore un très grand pouvoir politique économique au Brésil et à l'étranger » signale un éditorial signé par des journalistes du site

 

 

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/193050-des-conversations-de-l'ex-juge-sergio-moro-pour-incriminer-lula-sont-mises-au-grand-jour

Tag(s) : #brésil, #Lula

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :