Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cuba : plus de blocus criminel et de nouvelles sanctions de Washington !
Publié le 8 juin 2019

Le 4 juin dernier, l'administration américaine a annoncé une nouvelle mesure restrictive à l'encontre de Cuba et depuis le 5 juin, tous les voyages scientifiques, religieux, culturels et récréatifs sur l'île sont interdits aux citoyens américains. En outre, tous les types de navires, y compris les navires de croisière, seront interdits d'accostage dans les ports cubains. Une autre mesure qui a clairement pour but d'étouffer l'économie cubaine en la frappant dans le secteur du tourisme, deuxième source de revenus en devises de l'île.

Comme l'a dit le président cubain Miguel Dìaz Canel Bermudes : "Le gouvernement américain ne cesse pas, dans son désir pervers de soumettre Cuba, de nouvelles mesures intensifient le blocus et violent le droit international... Nous condamnons fermement cette politique.

Cette mesure interdit effectivement toute visite de citoyens américains sur le territoire cubain. La Maison Blanche montre une fois de plus qu'elle craint que ses citoyens, en se rendant sur l'île, découvrent que Cuba fait l'objet d'une campagne médiatique discréditée depuis plus d'un demi-siècle avec des mensonges et de fausses informations.

Ces mesures restrictives supplémentaires sont, selon la maison Blanche, la réponse au soutien cubain au Venezuela bolivarien. M. Trump a accusé à plusieurs reprises le gouvernement cubain d'aider militairement le Venezuela, confondant les médecins cubains qui effectuent des missions pour aider la population avec leurs propres soldats dans quelque 800 bases dans le monde.

La fureur à l'égard de Cuba a atteint des niveaux qui n'avaient atteint que pendant la guerre froide, avec l'annonce faite à Miami le 17 avril dernier par John Bolton, conseiller américain pour la sécurité nationale, devant un public d'exilés cubains qui ont fui l'île après le triomphe de la révolution, dans laquelle il a annoncé, entre autres choses, la cessation des voyages de loisirs, la diminution des transferts économiques des États-Unis vers cette île, l'application du Titre III de la loi Helms Burton. Dans le même temps, le président Trump a déclaré Cuba, le Nicaragua et le Venezuela les nouveaux pays de l'axe du mal.

 

Le Parti de la Refondation Communiste  Gauche Européenne rejette les nouvelles mesures de l'administration Trump contre Cuba. Ces mesures, comme les précédentes, font partie du bloqueo criminel et anti-historique, représentent une nouvelle ingérence sérieuse dans les affaires intérieures du pays des Caraïbes et portent atteinte aux droits humains les plus fondamentaux.

source :  http://www.rifondazione.it/primapagina/?p=38489

Tag(s) : #Rifondazione, #Cuba, #Blocus, #Italie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :