Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vice-ministre Carlos Ron : La diplomatie, le dialogue ne sont pas les options à la table des négociations avec les É.-U.
Écrit par Stefany Arias le 17/05/2019. Publié dans Actualités

Dans une interview accordée dans le cadre de l'émission télévisée "Le monde en contexte" diffusée par Venezolana de Televisión, le vice-ministre nord-américain du ministère du Pouvoir populaire pour les affaires étrangères, Carlos Ron, a souligné que le cas du Venezuela "constitue un précédent désastreux pour les autres pays qui entretiennent des relations diplomatiques avec les États-Unis", en raison du désintérêt du gouvernement Donald Trump pour le respect du droit international et son intention manifeste de continuer de violer la Convention sur les relations diplomatiques.

"C'est intéressant parce que nous entendons à plusieurs reprises les porte-parole de son gouvernement dire dans leurs déclarations que toutes les options sont sur la table, mais il semble que la diplomatie et le dialogue ne sont pas une option à la table des États-Unis (...) étant un pays avec une puissance militaire et économique supérieure aux autres pays, le fait qu'ils décident de prendre ce type de décisions contre le droit international est très dangereux, il est grave" a dit le diplomate.

Le sous-ministre pour l'Amérique du Nord a souligné que ces actions constituent une erreur dans la politique américaine et un recul total dans la politique mondiale qui pourrait déclencher une guerre future et perpétuelle ou une anarchie mondiale.

"C'est difficile quand l'autre partie ne respecte pas les conditions minimales (...) nous avons toujours été intéressés par le maintien de ce dialogue, par la recherche de relations de cordialité et de respect entre les deux pays et nous continuerons à maintenir cette position, la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques est un document sacré et si on ne s'y conforme pas, nous allons à peine avancer, nous voulons demander au gouvernement américain de ne pas tomber à ce niveau et la communauté internationale à prononcer et rejeter ce type de conduite.

Le diplomate a expliqué que l'invasion du siège diplomatique vénézuélien par les policiers et l'empêchement de la livraison de nourriture et de médicaments au collectif de protection qui est resté à l'intérieur de l'ambassade avec le consentement de l'État vénézuélien, sont des signes évidents de la violation de la Convention de Vienne, qui le prévoit : en cas de rupture des relations diplomatiques entre deux Etats, ou de cessation définitive ou temporaire d'une mission, l'Etat accréditaire est tenu de respecter et de protéger, même en cas de conflit armé, les locaux de la mission ainsi que ses biens et archives.

"Pour les raisons politiques qui poussent les États-Unis à attaquer le Venezuela comme ils le font actuellement ou pour le blocus qu'ils nous imposent, le droit international ne peut se jeter à la poubelle ", a-t-il ajouté.

Le vice-ministre pour l'Amérique du Nord du ministère vénézuélien des Affaires étrangères a également dénoncé le fait que le peuple allié au coup d'État a tenté à plusieurs reprises de saper la démocratie vénézuélienne par des tentatives de coup d'État infructueuses qui ont été reprises à Washington. D'autre part, il a applaudi le courage des quatre militants nord-américains qui sont restés jusqu'au bout à l'intérieur du siège diplomatique pour le protéger malgré le siège auquel ils étaient confrontés.

"En tant que Vénézuéliens, nous devons être très fiers que ces quatre militants aient défendu notre souveraineté (...) en affrontant la position illégale de leur gouvernement (...) ils sont conscients que ces actions pourraient donner lieu à un conflit majeur, ils ont voulu éviter une guerre entre les Etats-Unis et le Venezuela, ils veulent éviter une agression militaire, ils sont des activistes pour défendre la paix" a-t-il souligné.

Le vice-ministre Carlos Ron a ajouté qu'il est important que les Vénézuéliens respectent ces quatre militants, qui ont été expulsés de force du siège diplomatique vénézuélien en défendant le Venezuela contre les actions illégales de son gouvernement.

"Le problème ici est le produit d'un gouvernement qui n'agit pas rationnellement alors que le vrai peuple américain défend la paix et la souveraineté du Venezuela, contrairement à des centaines de Vénézuéliens qui défendaient une cause opposée (...) il est triste de voir qu'il y avait des Vénézuéliens à l'extérieur qui ont demandé une intervention armée dans leur pays au commandement du Sud," ajoute-t-il.

Tags : #HandsOffVenezuela, En vedette, Ambassade du Venezuela aux États-Unis.

source  :  http://mppre.gob.ve/2019/05/17/carlos-ron-diplomacia-eeuu-dialogo-violacion/

Tag(s) : #Venezuela, #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :