Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président sud-africain appelle à l'unité pour un avenir meilleur
 Pretoria, 5 mai (PL) Cyril Ramaphosa, président de l'Afrique du Sud et parti au pouvoir de l'ANC, a déclaré aujourd'hui que c'est un moment historique où ses citoyens devront choisir entre un passé de conflit et de colère et un avenir de paix et de stabilité.

Dans son dernier discours avant les élections générales du 8 mai, qui se sont tenues au stade Ellis Park de Johannesburg et auxquelles ont assisté plus de 70 000 personnes, le dirigeant sud-africain a déclaré que " nous avons choisi d'aller de l'avant, l'espoir plutôt que le désespoir, le renouvellement contre la stagnation et la croissance contre le déclin.

Ramaphosa a souligné que c'est le message que les gens lui ont donné pendant sa campagne électorale à travers le pays, en rencontrant des travailleurs, des mineurs, des paysans, des artisans, des infirmières, des étudiants, des artistes et des retraités, parmi tant d'autres.

Nous avons rencontré des gens dont la vie a été transformée au cours de ces 25 années de démocratie, mais aussi des gens qui manquent de travail, de logements adéquats, d'éducation supérieure, qui n'ont pas accès à l'eau potable et qui ne disposent pas d'installations sanitaires adéquates, a-t-il dit.

Le président a également déclaré qu'il connaissait des personnes handicapées physiques qui souffrent de discrimination lorsqu'elles tentent d'accéder à l'éducation et à l'emploi, jeunes et vieux, hommes et femmes noirs, blancs et métis et "nous entendons beaucoup parler de leurs aspirations, préoccupations et frustrations".

En ce sens, Ramaphosa a fait remarquer que " l'on nous a rappelé les réalisations de 25 ans de construction de logements, de création d'emplois et d'élargissement de l'accès à l'éducation, mais ils ont aussi critiqué nos lacunes et nous ont dit où les services ont échoué, où l'infrastructure n'était pas entretenue... ". 

Ils ont parlé de leurs frustrations face à la lenteur de la progression de l'économie et aux effets de la pauvreté et du chômage, des difficultés qu'ils rencontrent avec les comptes créditeurs, et de la hausse du coût de la nourriture, du carburant et des transports, entre autres obstacles.

Malgré ces approches directes et directes, ils savent que le Congrès national africain (ANC) est le seul à pouvoir répondre à ces préoccupations, a souligné le chef de l'Etat et du gouvernement.

Nous avons commis des erreurs et accepté sans réserve les critiques de ce qui a été fait de mal ", a déclaré le dirigeant sud-africain, qui a souligné que " nous sommes prêts à travailler avec tous les Sud-Africains pour construire un pays où tous prospèrent.

Au cours de son discours, M. Ramaphosa a évoqué les efforts déployés par son gouvernement pour accroître les investissements dans le pays, ce qui conduira à la construction des industries, des mines, des fermes et des raffineries nécessaires pour créer les emplois et faciliter une économie plus compétitive qui augmentera les niveaux de croissance inclusive.

Il a également discuté de nouveaux plans pour l'éducation, la santé publique et la réforme agraire.

Le dirigeant de l'ANC a souligné l'importance que son parti accorde au secteur féminin de la population, comme en témoigne le fait que 53 % des candidats à ces élections parlementaires, locales et présidentielles sont des femmes.

Nous nous battrons avec tous les moyens à notre disposition pour faire en sorte que les personnes en position d'autorité s'acquittent de leurs responsabilités uniquement dans l'intérêt public.

Il a également affirmé que tous les responsables de la corruption et ceux qui ont facilité l'accès illicite au secteur privé pour tirer parti des ressources de l'État à leur propre profit paieront leurs torts.

Il a insisté sur le fait que " nous reconnaissons les erreurs commises et comment le favoritisme et la corruption ont érodé la confiance populaire et sapé notre capacité à servir les intérêts de tous les Sud-Africains ", ajoutant que " pour cette raison, l'ANC a travaillé dur pour restaurer l'intégrité de ce mouvement " qui a mené la lutte contre l'apartheid.

mem/ir
source :  https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=274462&SEO=presidente-sudafricano-llama-a-la-unidad-en-bien-de-un-futuro-mejor

Tag(s) : #ANC, #AfriqueDuSud, #elections

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :