Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déclaration du Parti communiste soudanais, 9 mai 2019
5/10/19 3:54 PM
Au cours des dernières semaines, un certain nombre d'événements graves se sont produits au Soudan, en particulier en ce qui concerne les pourparlers entre l'Alliance pour la liberté et le changement et le Conseil militaire de transition (MTC). Dans le même temps, les acteurs internationaux et régionaux se sont fait entendre et plus clairs sur leur position face à ces développements internes.

- L'UE a exigé que le MTC remette le pouvoir aux civils et a appelé à plus de calme et de paix entre les deux principales forces. Alors que la Ligue arabe continue de considérer l'évolution de la situation comme un problème interne, ce qui signifie ne pas prendre position, l'Union africaine (UA) a exigé que le MTC cède le pouvoir aux civils dans un bref délai. Les gouvernements de l'Égypte, de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (EAU) ont poursuivi leur intervention en faveur du MTC et contre l'écrasante majorité de la population du Soudan. La Turquie et le Qatar, les représentants de l'organisation internationale des Frères musulmans, ont apporté leur soutien aux vestiges de l'islam politique dans le pays.

- Sur le plan interne, les tentatives visant à poursuivre les pourparlers entre les principales parties, le MTC et l'Alliance pour la liberté et le changement, sont dans une sorte d'impasse. La dernière série de pourparlers a été centrée sur le document présenté par l'Alliance, qui incarne ses idées sur les organes directeurs du futur Soudan. Ces organes comprennent la création d'un conseil présidentiel composé de représentants des régions, d'un gouvernement exécutif et d'un organe législatif, qui fera office de parlement et de superviseur pendant la période transitoire de quatre ans, après quoi des élections nationales seront organisées. Le MTC a promis de donner sa réponse dans un bref délai. Au bout d'une semaine, au lieu de convoquer une réunion avec l'Alliance, son porte-parole a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a parlé de questions qui ne figuraient pas dans le document.

- Ce n'est pas la première fois que le MTC évite d'aborder les questions auxquelles il doit apporter une réponse. En raison de la manière dont le MTC a traité le document, l'Alliance et le PC soudanais ont tous deux publié des déclarations condamnant l'attitude du MTC.

- Dans son communiqué de presse, le Parti communiste soudanais a déclaré que la présentation du document au MTC ne visait pas à ouvrir un débat général, mais à examiner les tâches du conseil présidentiel. Ce qu'il faut, c'est que le MTC cède le pouvoir aux forces civiles représentées par l'Alliance. En outre, il a appelé les forces révolutionnaires à poursuivre leurs actions de masse, y compris les sit-in, et à se préparer à la prochaine étape pour lancer la grève générale et la désobéissance civile.

- En réaction à la conférence de presse du MTC, l'Alliance a publié une déclaration exprimant sa déception quant à la façon dont le MTC a traité le document. Elle a continué de dire que les réunions avec le MTC ne visaient qu'à traiter du transfert de pouvoir, mais que le MTC en a abusé pour retarder la réalisation de cet objectif. Au lieu de cela, il est devenu clair que le MTC, avec ces tactiques, essaie de détourner la révolution et d'assumer le même rôle et les mêmes politiques que l'Albashir évincé. L'Alliance a condamné le fait que le MTC ait soulevé des questions comme la relation entre l'État et la religion. Ces questions ne faisaient pas partie du document et sont censées être discutées lors de la conférence constitutionnelle qui se tiendra pendant la période de transition.

- Il semble, d'après les résultats des derniers pourparlers, que le MTC s'engage sur une voie dangereuse menant à la préservation du plein pouvoir et à de nouveaux niveaux de confrontation ouverte avec les masses.

- L'appel à la préparation et à la mise en œuvre de la grève politique générale et au lancement de la désobéissance civile revêt une importance vitale alors que commence l'étape de la lutte pour le démantèlement et la liquidation du régime.

Secrétariat du Comité central

PC soudanais

9 mai 2019

source :  http://www.solidnet.org/article/Sudanese-CP-Update-9-May-2019/

Tag(s) : #Soudan, #Communiste, #PCS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :