Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Havane, 19 avril, (RHC).- Les gestes de rejet envers la politique anti-cubaine de Washington se sont multipliés ces derniers jours après que le secrétaire d'État nord-américain, Mike Pompeo ait annoncé l'activation du chapitre III de la loi Helms-Burton.

Un communiqué du Secrétariat aux Relations extérieures du Mexique souligne que le gouvernement du président Andrés Manuel López Obrador déplore la décision de Washington d'appliquer pour la première fois dans l'histoire le dit chapitre de la loi Helms-Burton.

Pour le rappel, le dit chapitre permet aux ressortissants étasuniens de poursuivre devant les tribunaux fédéraux les entreprises qui ont réalisé des gains grâce à des sociétés nationalisées dans les années 60 par le gouvernement cubain.

Le communiqué souligne que le gouvernement mexicain protégera les entreprises de ce pays qui font ou qui souhaitent faire des affaires avec Cuba.

«Le Mexique rejette l'application de lois commerciales unilatérales au caractère extra-territorial, car elles violent les normes du droit international. » relève le communiqué.

Par ailleurs, dans le cadre du 5e Forum économique international de Yalta, en Crimée, Maria Zakharova, porte parole du ministère russe des Affaires étrangères a condamné la prise de sanctions unilatérales. Répondant à une question du correspondant de Prensa Latina, elle a souligné que les restrictions peuvent seulement être légitimes si elles ont l'aval des Nations Unies.

«L'histoire de Cuba, dans sa résistance au blocus économique, commercial et financier appliqué par les États-Unis, devrait être une leçon pour beaucoup » a-t-elle souligné.

Par ailleurs, la Chine a exprimé son opposition aux mesures unilatérales que la Maison Blanche a prises pour renforcer le blocus de Cuba, car elles s'avèrent un obstacle pour le développement économique et social et pour le bien-être du peuple cubain.

Aux États-Unis, la Chambre de Commerce a lancé une mise en garde contre les dommages que pourrait causer aux entreprises nord-américaines l'activation du chapitre III de la loi Helms-Burton.

La Chambre de Commerce des États-Unis a déploré la décision de l'administration Trump malgré les appels de plusieurs secteurs nord-américains et d'importants partenaires commerciaux dont l'Union Européenne, le Mexique et le Canada.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/188785-les-gestes-de-rejet-envers-la-politique-anti-cubaine-de-washington-se-multiplient-dans-le-monde

Tag(s) : #Cuba, #blocus, #HelmsBurton

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :