Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le groupe Cocoon 2.0  mené par Leopoldo Lopez a planifié une triple attaque contre le Venezuela
Ciudad Bolívar, 11 avril AVN

Un groupe appelé "Cocoon 2.0", dirigé par l'extrême droite Leopoldo López - exécuteur du coup d'Etat de La Salida en 2014 et condamné à 12 ans de prison pour les événements violents de cette année-là - a planifié une triple attaque contre le Venezuela, qui prévoit des attaques politiques et financières dans les médias, a déclaré jeudi le vice-président de la communication, du tourisme et de la culture, Jorge Rodríguez. 

Lors d'une conférence de presse de l'État de Bolivar, Rodriguez a présenté de nouvelles preuves impliquant le groupe irrégulier qui a planifié et exécuté des attaques pour altérer la paix des Vénézuéliens, dans le but de nuire à l'ordre national.

Cette organisation criminelle, a précisé le vice-président de la communication, a été formé, en plus de Lopez, qui était sous un pseudonyme ; par Alejandro Plaz (cofondateur de Súmate), Freddy Guevara (fugitif de la justice), Octavio Lara, "Baquero", Carlos Vecchio (fugitif de la justice), Gerardo Blyde, Enrique Sánchez Falcón, Fernando Martínez Mottola, Gustavo Tarre ("envoyé du Guaidó" de l'Organisation des États Américains) José Ingancio Hernandez, Juan Carlos Gutiérrez, Juan Carlos Gutiérrez, Juan Guaidó, Julio Castillo, Sergio Vergara, Gina Montiel, Ricardo Hausmann (ancien ministre de Carlos Andrés Pérez), Douglas Barros, Mike Penfold, José Joaquín Da Silva, Luis Vezga Godoy et Tuto Quiroga (ancien Président de Bolivie).

Ces attaques avaient pour principaux objectifs "une attaque contre le système de paiement électronique, l'appropriation illégale des actifs de la société vénézuélienne Citgo, avec le soutien d'organisations non gouvernementales facilitées par le gouvernement colombien, ainsi que la création d'un événement médiatique dirigé par des soldats du désert, qui devaient porter d'autres uniformes, prendre une photo et quelques déclarations" afin de créer la confusion.

La preuve, a expliqué le ministre de la Communication et de l'Information, a été obtenue par téléphone portable de Roberto Marrero, l'assistant de Juan Guaidó et qui est sous l'ordre de la justice vénézuélienne pour des actes terroristes présumés.

Pour cette raison, il a annoncé qu'il y aura de nouvelles présentations des médias qui exposeront les plans du droit de nuire à la stabilité du peuple vénézuélien.

Photo : @Mippcivzla
source :  http://www.avn.info.ve/node/473025

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :