Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blocus des États-Unis contre le Venezuela met en danger la vie de 25 enfants pris en charge par la PDVSA
Caracas, 14 avril AVN

Le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela, présidé par Nicolás Maduro, a dénoncé ce dimanche devant la communauté internationale que les sanctions imposées par l'administration américaine contre Petróleos de Venezuela (PDVSA) empêchent la réalisation de ses programmes d'aide humanitaire en cas de difficultés sanitaires particulières pour la population vénézuélienne.

Dans une déclaration, le ministère vénézuélien des Affaires étrangères a souligné que les récentes mesures prises par les États-Unis pour renforcer le blocus illégal contre PDVSA, "ont laissé dans une situation d'extrême vulnérabilité les patients vénézuéliens qui ont voyagé pour recevoir un traitement dans différents pays.

En ce sens, le Gouvernement national a dénoncé qu'"en ce moment même, la vie de 25 patients, pour la plupart des garçons et des filles, est en cours de traitement en République italienne, en attente d'une greffe de moelle osseuse, dont la guérison est gravement menacée, en raison du blocage illégal des fonds pour le paiement des traitements, des services médicaux et du maintien pendant leur séjour à l'étranger.

Le communiqué a été publié par le Chancelier de la République, Jorge Arreaza, dans son Twitter, où il dénonçait que " les effets du blocus américain contre le Venezuela affectent également des centaines de milliers de Vénézuéliens auxquels participent les programmes de santé du PDVSA. Compte tenu de l'impossibilité de transférer des ressources, la vie de 25 enfants en attente d'une greffe de moelle osseuse en Italie est en danger.

Le 21 février, le vice-président de la République bolivarienne du Venezuela, Delcy Rodriguez, a dénoncé le refus du gouvernement américain d'accorder une licence à la compagnie pétrolière publique Petróleos de Venezuela (PDVSA), pour désigner le paiement du programme social qu'elle exécute.

Le texte intégral suit :

La République bolivarienne du Venezuela dénonce devant la communauté internationale l'impact criminel généré par les sanctions imposées à l'entreprise publique Petróleos de Venezuela, S.A., PDVSA, qui empêchent la réalisation de ses programmes d'assistance humanitaire en cas de difficultés sanitaires particulières pour la population vénézuélienne.

Dans le cadre de ses bonnes pratiques en matière de responsabilité sociale et de son engagement en faveur du développement intégral du pays, PDVSA a mis en œuvre différents programmes sociaux pour répondre aux besoins de ses travailleurs et du peuple vénézuélien, avec un accent particulier sur la mise en œuvre des accords dans le domaine de la santé.

Actuellement, les accords sanitaires exécutés par PDVSA bénéficient à des centaines de patients en traitement dans des centres de santé à l'étranger et à plus de 500.000 patients dans tout le pays. Par le traitement de pathologies chroniques comme le VIH, le cancer, le syndrome de Parkinson, l'épilepsie, ainsi que par le financement de chirurgies et de traitements associés aux greffes de pancréas, de foie et de moelle osseuse.

Avec les récentes mesures prises pour renforcer le blocus illégal contre le PDVSA, les patients vénézuéliens qui ont voyagé pour recevoir un traitement dans différents pays sont devenus extrêmement vulnérables. En ce moment même, la vie de 25 patients, pour la plupart des enfants, est en danger en République italienne, en attente d'une greffe de moelle osseuse, dont la guérison est gravement menacée, en raison du blocage illégal des fonds pour le paiement des traitements, des services médicaux et de l'entretien pendant leur séjour à l'étranger.

Ce type de sanctions, promues par les acteurs politiques vénézuéliens et dictées par le gouvernement des États-Unis, constitue une violation flagrante des droits humains des patients concernés. Et leurs effets sont diamétralement opposés à ceux proclamés sous le faux drapeau de l'aide humanitaire.

La République bolivarienne du Venezuela continue de prendre des mesures pour obtenir les ressources nécessaires pour les soins médicaux à l'étranger, sans succès jusqu'à présent, c'est pourquoi elle dénonce au monde les effets sociaux néfastes de la politique impérialiste d'agression contre le Venezuela, et espère que la communauté internationale agit conformément à la Charte des Nations Unies pour neutraliser la cruauté des décisions impérialistes et inhumaines du Gouvernement Donald Trump.

Caracas, le 14 avril 2019

source :  http://www.avn.info.ve/node/473310

Tag(s) : #Venezuela, #PDVSA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :