Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au revoir OEA ! Nous sommes libres de construire le projet de Bolívar.
26.APR.2019 / 10H32 / 

PSUV Press : Ce samedi, la date limite pour la sortie du Venezuela de l'Organisation des États américains (OEA) est respectée, après que le président constitutionnel de la République, Nicolás Maduro, a annoncé sa décision en avril 2017, sur la base des agressions répétées générées dans l'organisation contre la nation sud-américaine.

Avec la participation des États-Unis, de Luis Almagro, secrétaire de l'OEA, et d'autres représentants d'extrême droite qui font partie de l'organisation, il a été prévu de promouvoir des mesures visant à acculer le gouvernement de Nicolas Maduro, afin d'enterrer la souveraineté et la stabilité qui règne au Venezuela.

Le Venezuela faisait partie de l'OEA le 30 avril 1948, lorsque la Charte de l'organisation a été signée lors de la IXe Conférence internationale américaine tenue dans la ville de Bogatá, en Colombie.

Attaques répétées contre le Venezuela

Le 24 janvier dernier, Washington a tenté de promouvoir devant l'OEA une déclaration qui a cédé la place à une intervention militaire dans le pays sud-américain, mais ces intentions ont été renversées après qu'au cours d'une session extraordinaire, 18 délégations des pays membres ont refusé de soutenir ces actions militaires.

Après l'autoproclamation illégale de Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela, les délégations de l'Argentine et des États-Unis (États-Unis) ont promu cette déclaration par laquelle elles entendaient violer les préceptes du droit international et faire reconnaître Guaidó.

Bien que l'impérialisme ait voulu à plusieurs reprises chevaucher ses véritables intentions au Venezuela, ses sombres prétentions ont toujours été mises au jour, et c'est ce qui s'est produit le 24 janvier dernier, au milieu de l'intervention du secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, lorsque l'activiste américain Medea Benjamin, membre de Codepink (ONG), a dénoncé les intentions du putsch américain.

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a dénoncé ouvertement le secrétaire de l'OEA Luis Almagro pour avoir utilisé sa position dans l'organisation pour attaquer le pays sud-américain. "Vous, M. Luis Almagro, vous avez réalisé la pire performance jamais connue dans l'histoire de cette organisation", a déclaré le chef de l'Etat.

Le 2 avril, une nouvelle attaque contre le Venezuela a été lancée à l'OEA, lorsque Luis Almagro a remis en question la présence de l'aide militaire russe sur le territoire vénézuélien, une action que l'ambassadeur du Venezuela auprès des Nations Unies, Samuel Moncada, a qualifiée de déclarations sans fondement.

Trump violera toute la Charte de l'OEA pour fabriquer la fiction d'une " invasion consensuelle " du Venezuela parce que son agent local remplira la tâche ignoble de demander la guerre contre le peuple vénézuélien ", a dit Moncada.

Dans le cadre des alliances nationales de droite et de Luis Almagro, nous pouvons voir la continuité des conspirations conçues par l'OEA.  En ce sens, les représentants internationaux de cette instance, continuent de violer la souveraineté du pays sud-américain, en permettant la nomination illégitime par Guaidó, à un représentant dans l'instance internationale au nom du Venezuela.

Le peuple vénézuélien ferme dans sa position

Face aux attaques répétées, le peuple vénézuélien reste ferme dans son soutien aux politiques et aux actions du Gouvernement national, c'est pourquoi, le 27 avril prochain, les forces révolutionnaires prévoient à nouveau de se rendre dans les principales rues de la capitale pour célébrer le retrait du Venezuela de l'OEA.

"Nous cessons de faire partie de cette organisation qui est devenue un espace de domination de l'Amérique latine et nous nous libérons pour construire le projet de Bolivar, celui de l'unité des peuples libres, celui de l'unité des peuples d'Amérique latine", a exprimé le vice-président de la Formation et de l'Idéologie du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV), Héctor Rodríguez.

source :  http://www.psuv.org.ve/portada/bye-bye-oea-nos-liberamos-para-construir-proyecto-bolivar/#.XMOZGegzZPY

Tag(s) : #Venezuela, #OEA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :