Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour une liste de la gauche anti-libérale aux élections européennes
Publié le 3 mars 2019

Document approuvé par la Direction nationale de la Refondation communiste le samedi 2 mars avec 4 abstentions et 1 vote contre.

La Direction nationale du Parti de la Refondation Communiste/Gauche Européenne s'inquiète du retard pris dans la définition d'un processus unifié pour les formations de gauche antilibéralistes dans la perspective des élections européennes. Notre parti a travaillé ces derniers mois avec humilité pour un large front populaire, conscient de l'urgence d'une proposition politique pour une alternative dans notre pays et au niveau européen. Malheureusement, il faut dire que les incertitudes, le sectarisme et les vetos ont freiné cette évolution.
Afin d'encourager une large confluence de formations politiques et de secteurs de mouvement à quelques mois des élections européennes du 26 mai 2019, nous avons pris l'initiative, en tant que Refondation communiste, de proposer la présentation d'une liste unifiée de la gauche antilibéraliste en mettant à disposition les symboles de la gauche européenne et notre groupe parlementaire "Gauche unitaire européenne - Gauche verte nordique" GUE/NGL. La plate-forme programmatique du Parti de la Gauche Européenne et le caractère pluriel du GUE constituent un point de départ unitaire dans la clarté de sa position en Europe.
La Direction nationale exprime sa satisfaction pour le consensus enregistré parmi les formations membres du Parti de la Gauche Européenne à divers titres, dont le PRC est le seul parti italien à en être membre à part entière. L'objectif autour duquel notre parti s'engage à agir, avec les autres forces italiennes qui appartiennent sous différentes formes à la gauche européenne, est celui d'un large confluent avec des contenus programmatiques clairs, où le pluralisme des positions actuelles ne constitue pas un obstacle à la construction unitaire de la liste, comme c'est le cas dans de nombreux autres pays européens.
Nous travaillons à impliquer toutes les subjectivités politiques, sociales et civiques qui partagent la nécessité de créer un troisième espace et une coalition ayant un profil politique général dans la lutte contre le néolibéralisme et les nationalismes xénophobes. Un profil autonome et alternatif aux autres pôles politiques et capable de proposer une alternative sociale, culturelle et politique en Italie et en Europe.
Une confluence qui a pour objectifs la défense des biens communs et des droits des travailleurs, la réduction du temps de travail, la lutte contre les inégalités et le patriarcat, la reconversion écologique de l'économie, le droit au revenu et au bien-être, la justice fiscale et la lutte contre les paradis fiscaux, la désobéissance aux contraintes imposées par l'UE pour briser le carcan néolibéral des traités.
Une confluence qui implique les travailleurs, le monde du travail précaire, les écoles, les universités, les banlieues, les expériences de lutte et de mouvement. Elle devrait voir la participation et les protagonistes de femmes et d'hommes qui ne se résignent pas et qui ne sont pas trompés par les fausses promesses des soi-disant "gouvernements du changement" ou par l'appel d'un nouveau centre-gauche autour du PD. Une liste antiraciste, anti-fasciste, antilibéraliste, féministe, écologiste, pacifiste, qui est un espace dans lequel on peut se retrouver qui n'a pas renoncé à la lutte dans notre pays, résiste, élabore une connaissance critique et pratique de la solidarité. Une liste de ceux qui luttent pour l'application de la Constitution nés de la Résistance.
La Refondation communiste considère qu'il est nécessaire que la liste soit construite sous des formes démocratiques et participatives, avec l'organisation d'assemblées territoriales qui se tiendront dans un temps très court. Il n'y a plus de temps pour des discussions épuisantes et nous invitons tous les interlocuteurs intéressés par cette perspective politique à saisir l'urgence de la phase.
En lançant cette proposition, Rifondazione Comunista demande à ceux qui veulent la recueillir, pour la cohérence entre les choix faits dans le domaine européen et ceux qui sont ensuite faits dans les territoires à partir des prochaines élections administratives et régionales dans le Piémont, qui auront lieu le même jour que les Européens, un facteur clé pour lancer une proposition crédible à tous ceux qui ne trouvent aucune représentation politique.
La Direction nationale engage l'ensemble du parti dans les campagnes et mobilisations des semaines à venir :
- mobilisation contre le coup d'Etat au Venezuela,
- campagne contre l'autonomie différenciée,
- la grève des femmes le 8 mars,
- la manifestation nationale du 23 mars contre les grandes œuvres inutiles.

Rome 2 mars 2019

Approuvé avec 4 abstentions et 1 vote contre

source : http://www.rifondazione.it/primapagina/?p=37472

Tag(s) : #Italie, #Européennes2019, #Rifondazione, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :