Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DJIBOUTI / Mohamed Kadamy a été reçu par Jean-Paul Lecoq, député PCF, membre de la commission des Affaires étrangères, et Sylvie Jan, porte-parole du Comité de suivi, à l'Assemblée nationale ce mercredi 13 mars. Mr Lecoq souhaitait faire davantage connaissance avec M.Kadamy pour "l'écouter", "échanger sur le contexte politique de Djibouti" et "comprendre cette situation aberrante". Il s'est dit "effaré par cette mise en examen au regard de la loi française sur les droits des réfugiés politiques", "inquiet pour le préalable grave que cela signifierait pour tous les réfugiés politiques en France, d'où qu'ils viennent".

Saisi de cette affaire le 12 février dernier, M. Lecoq avait interpellé dès le lendemain le ministre des Affaires étrangères, lors d'une audition en commission.

En réponse, M. Le Drian avait seulement précisé qu'"il ne lui était pas possible de se prononcer puisque "l'affaire est dans les mains de la justice". Jean-Paul Lecoq a confirmé à M.Kadamy son attachement à la séparation des pouvoirs entre l’État et la justice, mais a souligné que son propos visait une question d'ordre politique : le droit d'asile, les libertés en France et que ce sont ces droits, au travers du "cas Kadamy" qu'il s'engageait à défendre. Le député a souhaité être informé des évolutions de cette affaire, aussi "d'un point de vue humain", tenant compte des menaces très lourdes qui pèseraient sur la vie de l'opposant djiboutien, au cas où la France accepterait l'extradition.

A NOTER: Rassemblement devant l'ambassade de France à Bruxelles samedi 16 mars de 14 h 30 à 16 h 30 à l'appel du comité belge de soutien Mohamed Kadamy. Rendez-vous à l'angle de l'avenue des arts et Joseph II (M° Métro Arts-Loi) à Bruxelles.

 

source : lettre électronique PCF Monde

Tag(s) : #PCF, #FRUD, #Kadamy, #Djibouti

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :