Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les sanctions imposées par les États-Unis au Venezuela violent les droits de l'homme
Caracas, 22 mars. AVN

Trente-cinq mesures arbitraires ont été appliquées par les Etats-Unis et leurs alliés contre le Venezuela depuis 2014, générant un impact " grave " contre le peuple, selon un récent rapport, rapporte HispanTV.

L'organisation non gouvernementale vénézuélienne Sures a dénoncé que les sanctions imposées à Caracas violent les droits de l'homme de la population civile du pays bolivarien, selon une étude publiée jeudi dans les médias.

"Les sanctions contre le Venezuela viennent principalement des pays du Nord, qui ont historiquement maintenu des relations de domination, de colonie et d'exploitation sur les pays du Sud ", indique le rapport de l'ONG.

L'organisation indique également que 63 % de ces mesures unilatérales ont été imposées par les États-Unis, soit un total de 22 sanctions depuis 2014. En deuxième lieu, l'Union européenne (UE) applique 4 sanctions, soit 11 %.

Dans le même ordre d'idées, le Groupe de Lima, le Canada, le Royaume-Uni, la Suisse et le Panama suivent également Washington et l'UE dans l'imposition de mesures contre Caracas qui, selon Sures, empêchent l'État de garantir et de protéger le peuple vénézuélien, "tout en affectant le développement économique et social".

Le texte souligne l'ironie des mesures qui prétendent viser à alléger les souffrances du peuple vénézuélien, alors qu'en réalité elles ont aggravé la situation des civils.

Il ajoute, d'autre part, que le blocus économique et les sanctions ont augmenté depuis 2017, en particulier depuis la convocation, l'élection et l'installation de l'Assemblée nationale constituante (ANC) et rappelle que le processus a commencé avec l'approbation par le Congrès américain en 2014, pendant l'administration par Barack Obama du droit public pour la défense des droits humains et la société civile.

Dans sa stratégie de destitution de Nicolás Maduro de la présidence vénézuélienne et de mise à sa place du " président responsable " autoproclamé Juan Guaidó, Washington a ajouté mardi la General Mining Company of Venezuela (Minerven) à sa liste de sanctions, qui inclut déjà la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA, principale source de revenus en Bolivie.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton, a estimé que le Venezuela perdrait 11 milliards de dollars en recettes annuelles d'exportation de pétrole à cause de ces restrictions.

 

Photo : @MppObras 

source :  http://www.avn.info.ve/contenido/estudio-sanciones-impuestas-venezuela-atentan-contra-derechos-humanos-poblaci%C3%B3n-civil

Tag(s) : #Venezuela, #Trump, #USA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :