Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Causes et contexte : Les diplomates américains doivent quitter le Venezuela dans les 72 heures
Écrit par Leonardo Ojeda le 12/03/2019. Publié dans Actualités

Dans l'exercice strict de ses fonctions et de ses facultés, le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolás Maduro Moros, a annoncé le 23 janvier dernier la rupture des relations diplomatiques et politiques avec le gouvernement des Etats-Unis, en raison de l'attitude d'ingérence de Washington sur Caracas.


"Ils quittent le Venezuela, assez d'interventionnisme", a souligné le président vénézuélien à cette occasion depuis le Palais de Miraflores, lors d'une journée marquée par l'autoproclamation du député à l'Assemblée nationale en desacato- Juan Guaidó comme "président intérimaire" du pays sud-américain approuvé et reconnu par l'administration de Donald Trump, accusé par celui-ci de promouvoir un coup d'état contre son gouvernement.

Dans ce contexte, et devant une multitude de sympathisants qui se sont rassemblés pour ratifier son soutien, le chef de l'Etat a procédé à la signature de la note diplomatique qui a établi une période de 72 heures pour le personnel diplomatique et consulaire américain pour quitter la nation pétrolière.

"Voici la dignité, voici les gens prêts à défendre cette terre, dit-il dans son harangue.

Dans les jours qui ont suivi, les représentants diplomatiques du Venezuela et des États-Unis sont retournés dans leurs pays respectifs dans les délais impartis.

Caracas et Washington négocient

Malgré cette situation, dans le cadre de laquelle s'est forgé un plan de coup d'État mené par le gouvernement des États-Unis au Venezuela, les deux gouvernements ont convenu de négocier la création d'un Bureau des intérêts dans chaque capitale, à partir duquel les procédures migratoires et autres questions d'intérêt bilatéral pourraient être traitées, dans le strict respect du droit international en cas de rupture des relations entre pays.

A cet effet, un délai de 30 jours a été fixé pour parvenir à l'accord et la permanence du personnel restant de chaque mission a été autorisée, qui pendant la période convenue a continué d'être protégé par des prérogatives diplomatiques, devant concentrer leurs activités exclusivement au siège correspondant aux ambassades disparues, avant la rupture des relations.

Au cours de cette période, l'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela s'est intensifiée, ce qui a suscité une réaction ferme à Caracas.
Mardi, le gouvernement vénézuélien a annoncé sa décision de conclure des pourparlers avec le gouvernement des États-Unis sur un éventuel accord pour l'établissement de bureaux d'intérêts mutuels après la rupture des relations diplomatiques.

"Une fois le délai initial de 30 jours épuisé et la prolongation ultérieure de 15 jours, la République bolivarienne du Venezuela a décidé de ne pas accorder une nouvelle prolongation pour la permanence des agents diplomatiques américains encore présents dans le pays, raison pour laquelle le 11 mars 2019, le gouvernement américain a dû retirer le personnel restant du territoire national de son ancienne ambassade à Caracas, dans les 72 prochaines heures, à compter de 00h00 le 12 mars 2019, indique le communiqué officiel.

Le ministre du Pouvoir populaire pour les affaires étrangères, Jorge Arreaza, a informé que lundi, le représentant diplomatique des États-Unis dans le pays sud-américain, James Story, a été convoqué au ministère vénézuélien des affaires étrangères pour l'informer de la décision souveraine du gouvernement national de ne pas prolonger la présence du personnel diplomatique américain au Venezuela.

"Faire semblant de croire que Washington retire son personnel n'est rien de plus qu'une réaction arrogante et défaitiste qui montre beaucoup de frustration. Comme ils en ont été informés hier, la décision du président Nicolás Maduro doit être respectée dans les 72 heures à venir", a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères par le biais de son compte Twitter @jaarreaza.

Le gouvernement vénézuélien a toutefois ratifié sa volonté inébranlable de maintenir les voies de communication et de dialogue avec le gouvernement américain, " à condition qu'elles soient développées dans le cadre d'une relation d'égalité et de respect mutuel.

source : http://mppre.gob.ve/2019/03/12/diplomaticos-eeuu-venezuela/

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :