Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lula condamné à 12 ans et 11 mois de prison pour une autre affaire de corruption présumée
FÉV
07
2019

L'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva a été condamné mercredi par les tribunaux brésiliens à 12 ans et 11 mois de prison dans une nouvelle affaire pour corruption passive et blanchiment de capitaux.

La décision de la juge fédérale Gabriela Hardt, qui a remplacé le juge Sérgio Moro, l'actuel ministre de la Justice du gouvernement de Jair Bolsonaro, à la tête de l'enquête Lava Jato, a conclu que Lula avait reçu des pots-de-vin sous la forme de réformes de construction dans une propriété temporairement cédée à sa famille.

Dans l'affaire connue sous le nom de "Casa de Campo de Atibaia", Hardt a établi que le dirigeant du Parti des travailleurs (PT) aurait bénéficié de travaux pour environ un million de reais (environ 271 000 dollars) que les entreprises Odebrecht, OEA et Schain auraient effectués dans une maison à Atibaia, une municipalité située à l'intérieur de l'État de Sao Paulo, en échange de contrats avec la compagnie pétrolière nationale Petrobras.

La propriété est au nom de l'homme d'affaires Fernando Bittar, qui est ami avec la famille de Lula, et a été temporairement cédé à l'ancien président en 2010.

Le juge Hardt a également condamné l'ancien président de l'OEA José Adelmario Pinheiro Neto (1 an et 7 mois), Emilio Odebrecht (3 ans et 3 mois) et Marcelo Odebrecht (5 ans et 4 mois).

La défense de Lula a nié les accusations et a annoncé qu'elle ferait appel de la sentence, ce qui présente plusieurs contradictions.

Pour sa part, le chef du PT, Gleisi Hoffman, a dénoncé ce mercredi que la persécution contre l'ancien président brésilien s'est intensifiée "exactement au fur et à mesure que la possibilité que Lula devienne Prix Nobel de la Paix augmente".

"Dans la mémoire du peuple et dans l'histoire, Lula sera toujours plus grand que ses bourreaux", a déclaré la leader dans son compte sur le réseau social Twitter.

 

Le ministre cubain des Affaires étrangères rejette la condamnation de Lula et demande sa prompte libération
 

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a rejeté la nouvelle condamnation de l'ancien président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et a demandé sa libération rapide.

"Mettez fin à la prison politique de Lula. Nous rejetons sa condamnation. Joignons-nous tous à la demande de sa libération ", a écrit le ministre des Affaires étrangères dans son compte Twitter.

La veille, la juge fédérale Gabriela Hardt avait condamné l'ancien président à 12 ans et 11 mois de prison, qui purge déjà une peine pour d'autres raisons, considérant qu'il avait bénéficié de réparations dans une maison de campagne à Atibaia, à l'intérieur de Sao Paulo.

L'ancien gouverneur est même accusé de savoir que les administrateurs de Petrobras utilisaient leurs fonctions pour obtenir un avantage indu en faveur des agents et des partis politiques.

Paulo Pimenta, membre du Congrès, assure que "c'est une condamnation illégale qui contredit la jurisprudence du droit brésilien, car elle n'est pas fondée sur des preuves.

 

(Avec des informations de teleSUR et Prensa Latina)
source: http://misiones.minrex.gob.cu/es/articulo/condenado-lula-12-anos-y-11-meses-de-prision-por-otro-supuesto-caso-de-corrupcion

Tag(s) : #brésil, #Lula

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :