Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le service juridique du parlement allemand remet en question la reconnaissance par son gouvernement de Juan Guaidó
Écrit par jennifer matheus le 09/02/2019. Publié dans Actualités

Le service scientifique du parlement allemand a remis en question aujourd'hui la reconnaissance de l'opposant Juan Guaidó comme président en charge du Venezuela par le gouvernement allemand et d'autres Etats occidentaux.

Selon les juristes du parlement allemand, il y a des " arguments solides " pour supposer que la reconnaissance de Guaidó est une " ingérence dans les affaires intérieures ", la qualifiant d'intervention inadmissible du gouvernement de ce pays.

L'analyse souligne que la question de savoir si Guaidó est admissible en droit international dépend largement de la question de savoir s'il s'agit d'une " reconnaissance précoce ".

C'est le cas si la reconnaissance a lieu "avant que le nouveau pouvoir de l'État ne soit finalement imposé", note le texte.

En fait, l'ancien président de l'Assemblée nationale, dominée par l'opposition, n'a pas d'autre appui que le Parlement.

L'armée, le pouvoir judiciaire, l'autorité électorale et d'autres institutions centrales de l'État continuent de se tenir aux côtés du président constitutionnel élu, Nicolas Maduro.

Dans cette situation, Guaidó utilise la reconnaissance des gouvernements étrangers pour renforcer sa position politique interne.

De même, les juristes du parlement allemand ont également critiqué les menaces militaires des Etats-Unis, car ils estiment qu'elles sont incompatibles avec les objectifs des Nations Unies. La menace d'une intervention militaire est une menace de violence contre l'intégrité territoriale d'un État ", ont-ils déclaré.

Étant donné que l'Organisation des Nations Unies, conformément au paragraphe 1 de l'Article 2 de sa Charte, est fondée sur le principe de l'égalité souveraine des États Membres et que l'intervention militaire est contraire au principe de l'égalité souveraine, la menace est également incompatible avec les objectifs des Nations Unies, indique le rapport.

Les juristes du parlement allemand considèrent également illégale la menace du conseiller à la sécurité nationale John Bolton, qui a déclaré que le président vénézuélien Nicolás Maduro pourrait finir dans le camp de torture américain à Guantánamo.

La menace d'emprisonnement dans le camp de base navale de Guantánamo Bay peut également être comprise comme une menace de violence physique ", dit la décision.

La menace qui pèse sur le chef de l'Etat est dirigée contre l'indépendance politique d'un Etat et viole également le principe de l'égalité souveraine, selon les auteurs.

Compte tenu de la pratique passée de plusieurs gouvernements américains, la référence explicite à Guantánamo pourrait même être comprise comme une menace de détention arbitraire ", poursuit le rapport.

À mon avis, le rapport confirme ce que nous critiquons depuis le début de la crise actuelle au Venezuela : la reconnaissance de Guaidó représente une ingérence inacceptable dans les affaires intérieures du Venezuela et est donc contraire au droit international", a déclaré Andrej Hunko, membre du banc du parti de gauche. Selon Hunko, il est absolument évident que Guaidó n'a actuellement aucun pouvoir réel au Venezuela.

Le reconnaître comme président serait un acte irresponsable ", a-t-il ajouté.

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=251521&SEO=venezuela-80-por-ciento-de-ciudadanos-rechazan-injerencia-externa

Tag(s) : #Venezuela, #Allemagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :