Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le gouvernement putschiste d'Ukraine interdit la candidature présidentielle de Simonenko, l'UE et l'Espagne restent silencieux.
Le 7 février 2019
Le gouvernement putschiste d'Ukraine a interdit la candidature présidentielle de Petró Simonenko, secrétaire général du Parti communiste, aux élections présidentielles de mars, de sorte que, dès le début, elles ne seront ni libres, ni démocratiques, ni légitimes, même si les États-Unis et l'UE tentent de les présenter comme exemplaires.

Cette interdiction démontre la farce des accords Ukraine-Union européenne, qui parlent de "démocratie, liberté et droits de l'homme" : ils ne sont qu'une façade pour blanchir le régime issu de la Maidan où les éléments fascistes sont de plus en plus forts.

Le silence de l'UE, du Parlement européen et du gouvernement de Pedro Sánchez face à ces faits, tout en soutenant le coup d'Etat au Venezuela sous une défense mensongère d'"élections libres", démontre leur hypocrisie et leur cynisme. Sous ces mots, il n'y a rien d'autre que la soumission à la politique impérialiste américaine qui a provoqué la guerre actuelle du Donbass, qui sème la mort et la destruction en Afrique de l'Est et du Nord et maintient le Venezuela sous la menace d'interventions militaires. Cette soumission aux États-Unis est néfaste pour les options d'un avenir de paix et de prospérité pour les peuples d'Europe.

L'Ukraine traverse une situation très grave, cachée par le réseau médiatique du grand capital, dont nous devons être conscients et que nous devons dénoncer. Après le coup d'Etat de 2014, promu par les Etats-Unis et l'UE, le nouveau régime a entamé une persécution et une répression incessantes de l'opposition démocratique qui se poursuit jusqu'à ce jour. L'UPC a été interdite et ses députés expulsés du Parlement, et elle a également appliqué la loi dite de "décommunisation" qui interdit toute opinion positive sur le passé soviétique et le communisme en général, soumettant les écoles, les universités et les médias à une forte censure.

Le régime antidémocratique et corrompu de Maidan est en train de piller les biens du pays et de maintenir la guerre contre les Donbás, de mener des bombardements et d'envoyer des escadrons de la mort comme celui qui a tué Aleksander Zajárchenko et couvre le déploiement militaire américain et OTAN en mer Noire. Ces politiques servent les intérêts des capitaux américains et européens dans leur lutte contre la Russie et la Chine et représentent une menace pour la paix dans la région et en Europe.

C'est pourquoi le PCE :

Il montre son indignation face à l'interdiction de la candidature de Petró Simonenko.

Il appelle à ignorer le gouvernement putschiste de l'Ukraine et à rompre les relations avec lui jusqu'à la convocation d'élections libres et l'application des accords de Minsk.

Il envoie toute sa solidarité au Parti communiste d'Ukraine et aux millions de travailleurs ukrainiens qui résistent au régime fasciste de Maidan.
source : https://www.pce.es/el-gobierno-golpista-de-ucrania-prohibe-la-candidatura-presidencial-de-simonenko-la-ue-y-espana-callan/

Tag(s) : #Ukraine, #Espagne, #PCE, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :