Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le concert contre la guerre commence dans l'État vénézuélien de Táchira
 Caracas, 22 février (PL) Le concert Pour la guerre Rien de prévu aujourd'hui par les autorités bolivariennes se déroule déjà du côté vénézuélien du pont international Las Tienditas, dans l'État de Táchira.

Des centaines de Vénézuéliens participent à cette activité de trois jours en réponse aux prétentions de l'opposition locale et du gouvernement des États-Unis d'apporter une prétendue aide humanitaire au pays sud-américain, afin de répudier les actions belliqueuses de Washington.

L'exécutif, en collaboration avec les diverses plateformes culturelles du pays, cherche à faire de la frontière entre la Colombie et le Venezuela une vitrine culturelle et artistique pour la jouissance de la citoyenneté.

L'événement, également appelé Hands Off Venezuela, est fréquenté par plus de 150 invités de diverses branches de l'art, qui uniront leurs voix pour s'opposer à la politique interventionniste de la Maison Blanche.

Le vice-président de la mobilisation du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), Darío Vivas, a expliqué que, parallèlement au récital, le gouvernement organisera une journée d'attention intégrale à la ville frontalière de Cúcuta, en Colombie, avec la distribution de nourriture par les comités locaux d'approvisionnement et de production, et une assistance médicale.

Le ministre de la Communication, Jorge Rodríguez, a déclaré que la pauvreté dans cette ville néo-granadienne représente environ 40 % de la population et que les taux d'inégalité sont parmi les plus élevés de la région, selon les données officielles des entités colombiennes.

mv/odf
 

source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=255342&SEO=comienza-concierto-para-la-guerra-nada-en-estado-venezolano-tachira

Tag(s) : #Venezuela, #Concert

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :