Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rencontre importante et positive avec la dirigeante brésilienne, ancienne candidate à la vice-présidence de la république, Manuela D`Avila
21 janvier 2019 

Le Parti communiste du Chili a rencontré l'ancienne députée du Parti communiste du Brésil et ancienne candidate à la vice-présidence du pays, Manuela D'Avila. La rencontre a eu lieu entre le président du PC chilien, Guillermo Teillier et deux membres de la Commission politique, Juan Andrés Lagos et l'ancienne ministre de la Femme et de l'Egalité des sexes, Claudia Pascual. Ont également assisté à la réunion la responsable des relations internationales de l'Union de la jeunesse communiste du Brésil, Patricia de Matos, et le président du JJCC du Chili, Camilo Sánchez.


L'objectif de la réunion était de connaître la réalité du Brésil et d'expliquer la réalité du Chili, ainsi que d'échanger des opinions sur la situation en Amérique latine et dans le monde. Une autre journaliste et professeur de sciences politiques, Manuela D'Avila, a expliqué aux représentants du PC chilien l'impact de Jair Bosonar - récemment élu président au Brésil - et la menace constante à laquelle ses citoyens sont confrontés. C'est ce que Guillermo Teillier a dit après la réunion : " la situation est très compliquée par les menaces proférées par Bolsonaro, qui a mis en place un système de peur généralisée chez les gens par rapport aux gangs paralympiques et aux déclarations de menaces. Il a dit qu'il allait mettre les communistes hors la loi, qu'il allait mettre fin à l'éducation marxiste et aux problèmes des femmes qui sont assez compliqués ; il a dit qu'il allait vendre toutes les entreprises d'État, qu'il allait s'ouvrir à des relations plus étroites avec les États-Unis.

En ce qui concerne l'état de l'opposition au Brésil, la dirigeante du PC a commenté que " en ce moment il est dispersé, ils essaient de chercher l'unité de toutes les forces pour faire face à toutes ces menaces venant de Bolsonaro ". En discutant de la situation chilienne, Teillier a soutenu que par rapport au Chili, elle n'est pas aussi grave que celle du Brésil, mais " nous réalisons que les tactiques et les stratégies du droit international latino-américain associées aux États-Unis sont presque les mêmes, elles sont presque les mêmes pour tous les pays. À certains égards, il diffère, tient compte de certaines particularités de chaque pays, mais les méthodes sont les mêmes, les arguments sont les mêmes, la politique de désinformation, l'utilisation des médias d'une manière abusive. Tout cela leur a permis, dans ces pays, de tendre la main aux gouvernements.

En ce sens, Guillermo Teillier a conclu après la rencontre que "nous sommes d'accord qu'aujourd'hui plus que jamais il est nécessaire pour l'unité des forces démocratiques, progressistes, centrales et de gauche ; la convergence sociale est très importante, les exigences, la façon dont le peuple se défend. Au Brésil, il y a 14 millions de chômeurs selon ce que Manuela a dit et la pauvreté a énormément augmenté, ce que Lula a combattu très efficacement.

Une autre des analyses de la réunion a été le manque d'unité des partis du centre et de la gauche face aux gouvernements d'extrême droite, une situation qui se répète dans la région et dans le monde. A cet égard, Teillier a dit qu'il s'agit d'une réalité complexe parce que " nous constatons que dans plusieurs pays d'Amérique latine, les parties pensent d'abord à elles-mêmes, puis au bien commun, et la vérité est que nous avons de nombreuses ambitions partisanes ou aussi personnelles qui doivent être mises de côté et construites pour le bien commun et surtout des peuples latino américains. C'est pour cette raison, a-t-il dit, qu'il est "si prioritaire de lutter pour l'unité avec le contenu, sans doute avec des objectifs de développement clairs de nos pays pour mettre fin aux inégalités, les privilèges et apporter des droits à tous les peuples.

Pour conclure, Guillermo Teillier a déclaré qu'ils espèrent avoir des rencontres  fructueuses à l'avenir entre le Parti communiste brésilien et le Parti communiste du Chili.
source : http://www.pcchile.cl/npcchile/2019/01/21/importante-y-positiva-reunion-con-destacada-dirigenta-brasilena-ex-candidata-a-la-vicepresidencia-de-la-republica-manuela-davila/

Tag(s) : #Chili, #brésil, #Communiste

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :