Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le quotidien français L’Humanité, l’un des plus emblématiques de la presse progressiste européenne, a appelé à une mobilisation exceptionnelle de ses lecteurs et de la population en général pour éviter sa disparition suite à une complexe situation financière qui l’a obligé à se déclarer en cessation de paiements devant un tribunal.

Il s’agit d’un média qui a joué un rôle important au sein de la société française depuis sa fondation en 1904 par le célèbre penseur Jean Jaurès qui est entré dans l’histoire en raison de son opposition ferme au bellicisme et aux événements qui ont déclenché la Première Guerre Mondiale raison pour laquelle il a été assassiné en 1914 trois jours après le début de ce conflit.

Quelques années plus tard ce quotidien communiste a été très important pour appuyer depuis la clandestinité la résistance aux occupants nazis et beaucoup de ses journalistes sont morts en combattant contre eux.

L’une des traditions les plus remarquables de ce quotidien est la Fête de l’Humanité, un événement annuel qui sert, depuis 1931, de tribune non seulement à la gauche française, mais aussi aux gouvernements progressistes, à des organisations politiques, populaires et sociales de nombreux pays de la planète qui se donnent rendez-vous à une des rencontres les plus massives et attendues de la France.

Beaucoup de vétérans militants et d’anciens membres du Parti Communiste Français rappellent avec nostalgie les temps où la vente d’un journal dans la rue était une chère tâche parfois non-exempte de risques.

Cependant, ces dernières décennies, plusieurs facteurs ont influé pour affaiblir les finances de la publication dont la hausse des coûts de production, la baisse des ventes et des abonnements ainsi que la chute des contrats de publicité qui ont obligé le journal à vendre son édifice emblématique dont le projet a été élaboré par le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer.

Le directeur de l’Humanité, Patrick Le Hyaric, a rappelé qu’au cours des mois récents, un mouvement soutenu des lecteurs a contribué à collecter un million d’euros qui, cependant, se sont avérés insuffisants pour renflouer les finances.

« Ils se sont heurtés, a signalé Le Hyaric, au rejet de la mise en marche d’un plan global élaboré avec la collaboration de l’État depuis 2016 car aucune banque ne s’est engagée jusqu’à présent à travailler avec eux.

En même temps, on leur a retiré un million d’euros du fonds destiné aux médias à bas revenus tandis que d’autres dans la même ou dans une meilleure situation financière ont continué à jouir de ce bénéfice.

Aux temps où se multiplient les « fabriques » de fausses nouvelles et d’accumulation de médias entre les mains du grand capital transnational, laisser mourir l’Humanité serait un coup pour le pluralisme, le débat d’idées et la démocratie.

C’est pourquoi le journal s’est déclaré sous protection populaire et citoyenne et il a convoqué d’intenses journées qui incluent une veillée de solidarité le 23 février pour éviter la disparition d’un des composants historiques de la presse progressiste tant en France que dans le monde d’aujourd’hui.

 

 

 

 

Edité par Reynaldo Henquen
source: http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/182288-le-quotidien-francais-l%E2%80%99humanite-en-danger

Tag(s) : #Humanité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :