Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Havane, 30 janvier, (RHC).- Atilio Borón, politologue argentin, l’un des intellectuels de marque invités à la conférence Pour l’équilibre du monde, a livré au micro de Radio Havane Cuba son sentiment sur la menace de Washington de mettre en application l’article 3 de la loi Helms-Burton. Cet article encourage les anciens propriétaires de biens nationalisés par le gouvernement révolutionnaire à engager des litiges contre ceux qui font usage de ces propriétés à Cuba. A ce sujet, Atilio Borón a signalé :

«Les États-Unis sont passés à l’offensive d’une manière brutale. Ce qui se passe au Venezuela, s’avère un prélude de ce qui pourrait arriver à Cuba. Justement, la menace d’application de l’article 3 de la loi Helms-Burton est une manière d’intensifier la pression et l’étranglement économique et financier de Cuba. Je crois que cela est dû à une prise de conscience de la part de l’empire d’une perte de sa puissance et donc, il a recours chaque fois plus souvent à la force. Il n’a plus la capacité de susciter le consensus qu’il avait avant. Il ne peut pas gagner un vote à l’OEA, une organisation qui a toujours été son ministère des colonies comme disait Fidel Castro.

Tout récemment, les États-Unis ont voulu faire adopter une résolution pour punir le Venezuela et ils n’ont obtenu que 16 voix. Ils n’ont pas eu la majorité souhaitée et ils ont recours à des mesures plus violentes, plus agressives et de toute évidence, c’est le moment choisi pour tenter de lancer une attaque à fond contre Cuba. C’est pourquoi pour nous c’est le moment d’être plus fermes que jamais dans la défense de Cuba, du Venezuela et des gouvernements démocratiques de la région.»

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source: http://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/182282-atilio-boron-condamne-l%E2%80%99agressivite-de-washington-contre-cuba-et-le-venezuela

Tag(s) : #Venezuela

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :