Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

vendredi 25 janvier 2019[]

Jean-Paul Lecoq, député communiste de Seine Maritime, propose aux parlementaires de recourir au référendum d’initiative partagée (RIP) afin d’obtenir de la France "l’abolition des armes nucléaires et radioactives" :

Dans un contexte où les citoyens démontrent leur volonté de reprendre la parole, l’association Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire a saisi les députés pour organiser un référendum d’initiative partagée (RIP).

Cette procédure requiert la signature de 185 parlementaires et de 10% du corps électoral, soit environ 4,5 millions de citoyens pour que ce référendum soit organisé.

J’ai pris l’initiative d’une rencontre visant à mobiliser les parlementaires pour obtenir plus de signatures. Actuellement une trentaine de députés ont déjà signé cet engagement.

Co-rapporteur d’un rapport parlementaire sur les 50 ans du TNP (Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires) qui œuvre au désarmement et à la diffusion de la culture de paix, je suis engagé contre les armes nucléaires, véritables catastrophes budgétaires et démocratiques, puisque sa modernisation coûtera à la France 14,5 millions d’euros par jour jusqu’en 2025, sans aucun débat publique pour savoir si les Français consentent réellement à dépenser cette somme (37 milliards d’euros) pour une arme de dissuasion d’un autre âge.

En effet, qui peut encore croire sérieusement que l’arme nucléaire assure la sécurité, à une époque où les terroristes frappent avec des cutters ou des camions ?

source: http://www.elunet.org/spip.php?article105340

Tag(s) : #PCF, #Lecoq, #GDR, #Nuclearban, #RIP

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :