Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 8 DÉCEMBRE 2018  SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS MIGRANTS ET SAISONNIERS

Communiqué de presse
Marrakech, le 7 décembre 2018 – Une délégation internationale de La Via Campesina, présente à Marrakech, propose un pacte mondial de solidarité et une unité d’action visant à protéger les droits de tous les migrants, s’opposant ainsi au Pacte Mondial pour les Migrations qui doit être officiellement ratifié et signé par la majorité des pays qui font partie de ce processus dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies, les 9 et 10 décembre, à Marrakech.

La délégation de La Via Campesina, mouvement international de paysans, travailleurs ruraux migrants, peuples autochtones, pêcheurs, femmes et jeunes, en Asie, Europe, Afrique et aux Amérique à laquelle se joindront des représentants de la région arabe de l’est de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord ainsi que la Fédération nationale du secteur Agricole du Maroc (FNSA), membre de la Via Campesina. Cette dernière organisation est le chef de file et organise la délégation qui prendra part à de nombreuses activités, conférences, ateliers et évènements parallèles ainsi qu’au Tribunal des peuples qui jugera les politiques anti-immigration, mises en place principalement par Nord (Europe et États-Unis) contre des millions de personnes désespérées qui quittent le sud afin d’échapper les injustices économiques, les catastrophes naturelles, la violence et les guerres.

Ce processus du Pacte mondial sur les migrations est un retour en arrière en termes de droits humains particulièrement à l’heure actuelle où nous connaissons une grave crise concernant la migration de personnes risquant leurs vies en Méditeranée, dans les régions désertiques d’Afrique du Nord et dans les déserts hostiles de la frontière entre les États Unis et le Mexique.

La Via Campesina va proposer un Pacte mondial différent incluant le démantèlement des murs frontaliers, la fin de l’incarcération des migrants en particulier des femmes et des enfants.

En finir avec les centres de détention et la construction de nouveaux centres tout en stoppant la violence et la répression à l’encontre des migrants.

Plus précisément, le pacte d’unité d’action pour les migrations s’oppose à la militarisation des frontières et rejette la stratégie militaire des gouvernements du Nord visant à traiter la crise migratoire.

Ces jours-ci, à Marrakech, la Via Campesina n’est pas seulement présente pour critiquer le Pacte mondial sur les migrations mais pour offrir un pacte alternatif à la société civile qui aille aux racines de la crise migratoire. Cette alternative propose la reconstruction des économies paysannes du Sud, l’accès à la terre et aux ressources ainsi que la la fin des occupations illégales des territoires utilisant la violence et les guerres, la réalisation de la souveraineté alimentaire, le respect de la dignité humaine, la protection de la nature affectée maintenant par les dérèglements climatiques, parmi d’autres moyens de résoudre la crise.

Pour plus d’information sur la délégation et ses objectifs, veuillez contacter:

AR :
Torkia Chaibi : omnidhal.torkia@gmail.com 0021693116634

EN :
Carlos Merentes : cmarentess@gmail.com 0019158738933

FR & ES :
Federico Pacheco : pachecofederico@yahoo.es 0034690651046
Cristina Brovia : cri.brovia@gmail.com 00393776840085

source: https://viacampesina.org/fr/la-via-campesina-au-maroc-pour-un-pacte-global-de-solidarite-avec-les-migrants-et-les-refugies/

Tag(s) : #ViaCampesina, #Marrakech, #PacteMondialMigration, #PacteMondialPourLesMigrations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :