Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


La Havane, 10 décembre (PL) Cuba célèbre aujourd'hui la Journée des droits de l'homme avec des avancées et des réalisations de renommée mondiale en matière de santé, d'éducation, de culture, de participation citoyenne et d'adhésion aux instruments internationaux régissant cette question.

Vidéo Raisons d'être de Cuba
Il y a 70 ans, un jour comme aujourd'hui, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Déclaration universelle des droits de l'homme, un document historique qui, pour des centaines de millions de personnes, est loin d'être réalisé en raison de la pauvreté et de la discrimination dont elles souffrent.

Sur l'île, le 1er janvier 1959 a représenté un changement radical qui, depuis des décennies, a entraîné un taux de mortalité infantile de 4,0 pour 1 000 naissances, le plus bas de son histoire atteint en 2017, une espérance de vie de plus de 78 ans et des taux de scolarisation et d'alphabétisation d'environ 100%.

Toujours en termes de participation populaire, la plus grande des Antilles affiche des chiffres significatifs, y compris la présence aux urnes de plus de 85 % des personnes inscrites aux élections générales qui ont culminé en mars dernier et l'importance des étudiants et des travailleurs dans la récente consultation sur un projet de nouvelle constitution.

Selon les données publiées, près de neuf millions de Cubains ont assisté à 133 000 réunions dans les quartiers et les centres de travail et d'étude, au cours desquelles ils ont fait 783 000 propositions pour améliorer un texte qui représente une réforme totale de la constitution en vigueur depuis 1976 et doit être approuvé par référendum. En mai, Cuba a présenté pour la troisième fois (2009 et 2013) à l'Examen périodique universel des droits de l'homme (EPU) à Genève, où il a été reconnu pour ses résultats, notamment la signature et la ratification de 44 des 61 instruments internationaux en la matière.

Le Chancelier Bruno Rodriguez a expliqué dans ce forum les transformations que le triomphe de la Révolution a représenté pour les habitants de l'île, laissant derrière lui un scénario comme celui que subissent actuellement des millions d'êtres humains sur la planète.

Depuis l'occupation militaire des Etats-Unis qui a réduit notre indépendance, avec des gouvernements imposés par elle, 45 pour cent des enfants n'allaient pas à l'école, 85 pour cent des gens n'avaient pas d'eau courante, les paysans vivaient dans la misère sans posséder la terre sur laquelle ils travaillaient, les immigrants étaient brutalement exploités', a-t-il averti.

Il a également rappelé que " les travailleurs et les paysans n'ont aucun droit à Cuba, les exécutions extrajudiciaires, les disparitions forcées et les actes de torture sont fréquents. La discrimination fondée sur la couleur de la peau est cruelle, le niveau de pauvreté est élevé et les filles et les femmes sont encore plus exclues. La dignité des Cubains a été souillée et la culture nationale attaquée".

M. Rodríguez a ratifié l'engagement du pays des Caraïbes en faveur des droits de l'homme et sa volonté de dialoguer sur cette question dans le cadre de l'EPU.

Cuba continuera d'avancer, d'un pas ferme et sûr, sur la base de la volonté politique et de l'engagement du Gouvernement et du peuple cubains dans la construction d'une société de plus en plus libre, démocratique, participative, juste et solidaire ", a-t-il déclaré.

CHIFFRES ET RÉSULTATS

Dans le domaine de la santé, le gouvernement de l'île garantit à ses habitants des soins universels, gratuits et de qualité, un acquis qu'il a partagé au cours des 55 dernières années avec plus d'une centaine de pays, où ses médecins ont apporté une aide solidaire.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a déclaré Cuba en 2017 comme l'un des 15 États du monde qui appliquent les politiques de base qui garantissent le bon développement cérébral des enfants, alors qu'il a été reconnu le 30 juin 2015 comme le premier à éliminer la transmission mère-enfant du VIH/SIDA et la syphilis.

En revanche, la plus grande des Antilles a éliminé 14 maladies infectieuses et en a éliminé neuf autres sans problème, avec des taux inférieurs à 0,1 pour 100 000 habitants.

En termes d'éducation, plus de 1 750 000 élèves ont commencé l'année scolaire 2018-2019 le 3 septembre dans un pays de 11 millions d'habitants où la couverture scolaire est universelle et gratuite à tous les niveaux, sans distinction de sexe, de couleur de peau, de religion, d'opinion politique ou de situation économique des familles.

Selon le Rapport mondial de suivi sur l'éducation pour tous 2015, établi par l'UNESCO, Cuba est le seul pays d'Amérique latine et des Caraïbes à avoir atteint tous les objectifs mondiaux 2000-2015, ce qui le place au 28e rang mondial de l'indice de développement de l'éducation pour tous, soit un niveau de développement éducatif élevé.

En ce qui concerne la culture, il existe dans les 15 provinces un vaste réseau d'institutions comprenant des maisons de la culture, des librairies, des musées et des bibliothèques, et le plein accès à l'éducation artistique est garanti au niveau national.

source: https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=235588&SEO=cuba-celebra-con-logros-el-dia-de-los-derechos-humanos-video

Tag(s) : #DUDH, #Déclaration, #HumanRightsDay, #droitsdelhomme, #70ansDUDH, #Cuba

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :