Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le secrétaire général de la FSM a pris la parole lors des funérailles officielles spéciales du cde défunt Eric «Staline» Mtshali
21 Oct 2018
GEORGE MAVRIKOS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FSM

MESSAGE POUR LA CÉRÉMONIE FUNÉRAIRE D’ERIC MTSHALI «STALIN»

DURBAN AFRIQUE DU SUD 21 OCTOBRE 2018

 

   Cher (e) s camarades,

   Frères et sœurs du COSATU et du mouvement syndical de classe d’Afrique du Sud:

   Aujourd’hui c’est un jour de deuil pour 95 millions de travailleurs dans 130 pays des 5 continents.

   Aujourd’hui c’est un jour où les drapeaux de classe de la FSM volent en berne à travers le monde.

   Aujourd’hui, nous disons adieu à une légende de notre classe et à un héros de la lutte de libération Sud-africaine contre l’impérialisme et l’exploitation capitaliste.

   Eric «Staline» Mtshali n’est plus entre nous.

    Il se repose maintenant avec tous ces héros anonymes ou connus de notre grande famille syndicale qui ne craignaient pas la répression de l’État, qui ne s’agenouillaient pas devant les armes, qui n’ont pas cessé de lutter pour l’émancipation de la classe qui produit toutes les richesses.

   L’homme d’acier, comme vous l’appelez, a honoré avec sa vie et son action le l’historique SACTU, le COSATU et son parti, le SACP. Il a également honoré avec sa présence la FSM en tant que représentant des travailleurs sud-africains quand le siège de la FSM était à Prague.

Militant qui a mis l’internationalisme en action, quand il a personnellement contribué au développement de syndicats de classe et à la création d’organisations syndicales en Afrique, en Namibie et en Éthiopie. Quand il a défendu matériellement, moralement et idéologiquement les peuples du continent africain, qui luttaient contre le néo-colonialisme. Non seulement avec des slogans, mais aussi avec des actions, dans la pratique.

Il a constamment souligné que: «Les positions de la FSM ont toujours défendu les positions de classes. S’il y avait une lutte pour la libération, la FSM était là. Elle était aux côtés des opprimés ». « 

Comme un fils digne de la classe ouvrière lui-même, en tant que docker, il a compris très tôt la nécessité d’organiser les travailleurs pour le renversement de l’apartheid. Il a mis en pratique le slogan de la FSM: «Aucun travailleur ne doit se sentir seul».

 La FSM a rendu hommage à Eric Mtshali quand il était encore vivant,  et elle continuera de l’honorer au cours des luttes à venir. Parce que c’est là où se trouvent la véritable étincelle et le véritable héritage de chaque militant. Dans la lutte pour une société sans exploitation de l’homme par l’homme.

   Chers camarades,

Qui pourrait oublier les moments émouvants que nous avons vécus ici à Durban, dans le lieu de naissance de Mtshali, lors du 17e Congrès Syndical Mondial, réalisé en octobre 2016, quand le camarade Eric était encore parmi nous et avait hissé avec fierté le drapeau de la FSM, inaugurant ainsi les travaux de notre Congrès: un militant stable de la FSM du début jusqu’à la fin.

Comme un hommage modeste à son grand militant, la FSM voudrait annoncer aujourd’hui, depuis ce podium,  la création du Prix Syndical Eric Stalin Mtshali. Il s’agira d’un prix décerné en mémoire de Mtshali, afin d’inspirer les vieux militants et d’enseigner les plus jeunes.

Nous, comme le « semis » de son action, nous poursuivrons son héritage, qui est également l’héritage de chaque membre de notre famille. Alors nous crions haut et fort avec vous aujourd’hui:

Hamba Kahle Camarade Staline Mtshali!

SOURCE: http://www.wftucentral.org/le-secretaire-general-de-la-fsm-a-pris-la-parole-lors-des-funerailles-officielles-speciales-du-cde-defunt-eric-staline-mtshali/?lang=fr

Tag(s) : #FSM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :